AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une conversation sérieuse ne fait pas de tort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mar 22 Juil - 19:05

Une autre journée commençait et j’allais devoir passer un tour à la compagnie de mon père. C’est que un des contrats avait une section qui était compliqué à coder et à ce que je comprends, personne ne savais exactement comment le faire. En fait, s’ils le savaient, mais cela ne fonctionnait pas sur tous les navigateurs et c’était là le problème. Sans surprise, Explorer était un de ceux qui ne fonctionnait pas correctement. Si seulement il ne pouvait plus exister coder serait bien plus simple. Mais bon, c’était le temps de montré à mon père que le fait de prendre des cours de codage pouvait être utile à ce niveau. Je m’étais donc préparer pour aller à son bureau et je pris mon temps.

Mon avant midi s’était bien passé. J’avais finalement réussit à trouver ce qui fallait rajouter dans le code, mais des fois, je me dis que certain client veulent des choses compliquer pour rien. Il faut aussi dire que j’y suis arrivé avec de la chance comme je n’avais jamais fait ce qui était demandé avant. Au moins, maintenant, je sais que c’est possible et je vais donc apprendre comment le faire. Dans le moment, j’étais simplement en train de pensé à ce que je pouvais faire de ma soirée quand mon téléphone me sorti de mes pensées. Il faut bien croire que moi et mon meilleur ami on était connecté comme il venait tout juste de me proposer de passer chez lui. Je lui avais donc répondu et avait convenu que j’irais chez lui après 19h. Maintenant, il fallait juste que je trouve de quoi passé le reste de la journée.

Par contre, je ne pense que jouer aux jeux vidéo fut la meilleure idée comme j’ai fini par être plongé dans mon jeu au point de ne plus voir passé le temps. Après, je doute que mon ami va me tuer pour arriver une demi-heure après l’heure prévu et ce n’était pas non plus comme il m’avait dit d’arrivé à 19h pile. J’ai donc quitté mon appartement, disant un au revoir à mon chaton qui s’était bien installé sur les genoux le temps que je jouais. C’est donc quelque minute plus tard que je suis arrivé à l’appartement de Ki Hyun. J’avais cogné à sa porte comme à mon habitude, il faut juste que j’attende qu’il me laisse rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Dim 10 Aoû - 2:38


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Je ne tiens plus, je suis à bout. Les cauchemars se montrent toujours plus violents. Si je n'ai pas ma dose d'alcool, je suis incapable de dormir. Même les somnifères les plus puissants ne me font rien... Je ne dors que quelques heures puis me réveille toujours en sursaut, en nage, à cause d'un seul et unique mauvais rêve. J'en ai assez, de devoir supporter cela, la folie ne fait que me guetter, je le suis sans doute déjà, sinon je n'irai pas consulter un psychiatre une fois par semaine. A côté, il me faut continuer à jouer le honor qui va bien, le digne fils de son père, son futur héritier qui n'a aucun problème. Le gentil Ki-Hyun que toute l'école admire. Si les gens savaient qui je suis réellement, ils partiraient en courant.

Heureusement pour moi, je ne suis pas complètement seul, mon meilleur ami, Dae Hyun, s'il n'était pas là, je ne sais pas ce que je ferai, car lui seul est au courant que je ne suis pas aussi gentil que je le prétends et ça me fait un bien fou de ne pas avoir à jouer la comédie face à lui. Il me soutient, m'encourage et je déteste devoir lui cacher la pire chose que je n'ai jamais faite de toute ma vie. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, j'ai pris mon courage à deux mains en le contactant par SMS. Après un échange de quelques messages, nous avons convenu qu'il passerait après dix-neuf heures. Cela a laissé le temps à la femme de ménage de rendre mon appartement présentable puis je me suis douché, changé, en attendant qu'il arrive, ma cigarette dans la bouche. J'évite de fumer quand il est avec moi, donc quand la sonnette retentit, je l'écrase et vais lui ouvrir.

"Salut, entre !" Avec un sourire, je le fais entrer, il connaît la maison, pas besoin de le placer. Je ferme la porte derrière nous. "Tu veux boire quelque chose?" Je me mets face à lui en attendant ta réponse. "Laisse-moi deviner, tu as encore eu une longue journée chargée et ennuyeuse."

Dès que j'ai sa réponse, je vais chercher ce qu'il veut et me ramène une bière en plus, les déposant sur la table basse. Assis sur le canapé, j'attends que mon meilleur ami se décide à me raconter un peu tout en décapsulant ma boisson, en buvant une longue gorgée ensuite. Je le regarde, je sais qu'il va griller tout de suite que j'ai une mine encore plus affreuse que d'habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mer 20 Aoû - 4:42

Savoir que quelqu’un est là ans les moments où tu en a plus besoin et se sans te juger, c’est quelque chose que j’ai remarqué qui est indispensable. Pourquoi? Parce qu’il est es fois difficile de gare un secret ou de ne pas vouloir en parler à quelqu’un. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une personne sur qui je sais que je peux compter et qui peux compter sur moi. Il s’agit e mon meilleur ami Ki-Hyun. Il sait tout sur moi, je n’ai aucun secret pour lui et c’est réciproque. Il a seulement avec lui que je peux être totalement moi-même. Ma pensé dérivait pensant à ce que j’avais vécu avec Ki Hyun et à quel point notre amitié était forte. C’est en autre pourquoi je ne refusais jamais e passé un moment avec mon meilleur ami, à la place ‘aller ans un bar pour raguer. C’est que je sais que les files vont venir et partir alors que je sais qu’il sera toujours mon meilleur ami. Bon, je suis arrivé plus tard que je l’aurais voulu, mais c’est simplement que je n’avais pas vu le temps passer.

Quand je suis arrivé, cela ne prit pas beaucoup de temps avant qu’il vienne m’ouvrir la porte et me salua avec le sourire. Je lui souris donc en le saluant également. Je suis par la suite rentré dans son appartement. Je n’ai pas besoin qu’il me guide comme je connais bien cet appartement. Quand il me propose quelque chose à boire, je réfléchis un moment avant de lui répondre.

« Je prendrais bien une bière. »

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire un peu plus quand il reprit la parole. Il avait vu juste. Ma journée avait été chargé en avant midi avec un code qui ne voulait pas fonctionner et que j’ai dû trouver une solution car personne n’en avait trouvé.

« Tu as parfaitement deviné. Ma journée a été chargé longue et ennuyeuse. »

Je me suis installé sur un canapé de son salon. J’avais vu qu’il avait une cigarette dans le cendrier qui semblait avoir été fini il n’a pas trop longtemps. J’appréciais le fait que Ki Hyun faisait en sorte de ne pas fumer en ma présence. Une fois que j’ai ouvert et prit une gorgée de ma bière je repris la parole.

« Ce matin j’ai dû aller à l’agence de mon père pour aider les codeurs avec un code. En fait il fonctionnait, mais pas sur tous les navigateurs et c’est une chose obligatoire dans l’agence de mon père. J’ai passé tout l’avant-midi juste sur ça et les autres avaient déjà passé plusieurs heures à essayer de trouver comment y arriver et j’y suis arrivé par chance. Une chance parce que j’étais pus capable de voir se code. »

Je me suis arrêter dans ma lancé comme en fait il ne s’était pas passé pus que cela. je prit une nouvelle gorgé en observant mon ami. Je remarquais bien que quelque chose n’allait pas, que quelque chose le tracassait. J’ai donc préféré laisse mes problèmes de côté pour savoir ce qu’il n’allait pas.

« Sinon ça va? Tu ne sembles pas être en super forme. Quelque chose te tracasse? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Ven 22 Aoû - 16:03


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Je me doutais qu'il avait du avoir une journée chargée. Si officiellement Dae Hyun ne dirige pas encore l'entreprise de son père, il joue déjà un rôle important en son sein. Souvent, il est sollicité pour régler des problèmes que les employés ne résolvent pas, ce qui est en soi impressionnant. Je sais que sa famille est fière de lui, je ne me fais pas de souci à son sujet, il a son avenir tout tracé, il aime cela, je l'envie quelque part car le mien l'est aussi, mais je n'ai jamais eu d'autres choix que d'hériter de Elite Korea.

Après qu'il soit rentré, je demande s'il veut boire quelque chose, une bière m'a-t-il répondu, donc j'en ramène deux ouvertes que je dépose sur la table basse avant de prendre place en face de mon meilleur ami. Il me la raconte comme il l'a déjà souvent fait par le passé à chaque fois que nous ne pouvions pas nous rencontrer plus tôt. Je tape doucement ma bière contre la sienne puis en boit une gorgée directement au goulot. Son petit récit me faire légèrement rire.

"J'imagine très bien la tête des autres employés qui ont encore passé pour des incapables, tu continues à te faire des ennemis à ce que je vois."

Je le taquine sur le sujet, bien que ce soit un peu forcément vrai au fond. Dae Hyun n'est pas mesquin, il se déplace uniquement pour rendre service à son père, rien de plus. Par contre, si j'étais un des employés, ça me mettrait un peu les nerfs qu'un petit jeune se pointe et réussisse, surtout si c'était un coup de chance. Mais ils ne peuvent rien dire au futur dirigeant de l'entreprise.

"Le sommeil continue de me fuir." Je regarde ailleurs pour cacher la teinte douloureuse qui a traversé mes yeux une seconde. "Avec le psy, cela ne mène à rien. Tout ce que ce  crétin propose est de m'envoyer dans des bars à hôtesses pour régler mon "problème", mais je n'arrive pas à lui parler de tout le reste." Le seul a être au courant de mon impuissance est celui en face de moi. Je bois une autre gorgée. "J'en ai assez, je suis las de tout." Mon regard se repose sur lui. "Je ne sais même pas comment je fais pour tenir debout chaque jour et que personne ne le remarque." Je passe ma main dans mes cheveux un peu dépité. "Je suis en train de devenir fou Dae."



Dernière édition par Ahn Ki-Hyun le Mar 2 Sep - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Lun 1 Sep - 22:40

J’avais raconté ma journée à Ki-Hyun en me plaignant un peu. En général quand les employés ne trouvaient pas quelque chose, mon père m’appelait pour que je fasse un tour le plus vite possible à l’agence. Mais bon, je me plains, mais j’aime bien ça codé. Je n’ai jamais choisi d’hériter de l’entreprise de mon père, mais j’ai appris à apprécier cela et y trouver mon compte au lieu de simplement subir. C’est une bonne façon de voir les choses et c’est plus agréable. J’avais donc pu prouver encore une fois que savoir coder pouvait être utile même si je ne m’occuperais jamais réellement d’un contrat. A la fin de ma petite histoire, mon meilleur ami me taquina sur le fait que je continue à encore me faire des ennemis. Ce n’était faux. Il avait bien un employé qui me détestait simplement parce qu’il aurait tellement voulu être le futur PDG et qu’il travail fort pour cela alors que moi c’est simplement parce que je suis le fils du PDG et fondateur de l’entreprise. Par contre, il faisait simplement me regarder avec un regard qui voulait tout dire et ne me disait rien de méchant. Pour d’autre, j’avais été un sauveur car ils n’étaient plus capable de voir ce code.

« On ne peut pas être aimé par tout le monde non plus. »

Mais changeons e sujet. J’avais remarqué que Ki Hyun ne semblait pas être en pleine forme comme d’habitude. J’ai donc décidé e lui demande comment ça allait. Si quelque chose n’allait pas, je voulais le savoir. Il est mon meilleur ami et il a toujours été là pour moi, je veux également l’être pour lui. Ce que je pensais fut confirmé quand il me dit que le sommeil continue de le fuir. Je savais parfaitement que depuis la disparition de sa petite amie, il n’allait pas bien et cela m’attristait. J’avais beau ne pas aimer sa petite amie, je savais qu’il l’aimait et je ne le laisserais pas tomber.

Pour ce qui est e son psychologue qu’il voyait à chaque semaine, je me demandais s’il était compétent. Je ne suis pas moi-même psychologue, mais il semblait aller trop en surface. Mais aussi Ki-Hyun ne lui faisait pas confiance pour tout lui dire et je le comprenais un peu en même temps. Je n’ai jamais vécu quelque chose d’aussi difficile que lui, mais je ne saurais jamais capable de parler de mon passé à n’importe qui par rapport au surpoids que j’ai eu. Je l’avais écouté tout ce qui m’avais dit avec sérieux. Quand il a fini de parler, je le regarde dans les yeux et je prends la parole.

« Ki-Hyun, si tu ne veux pas parler de tout ça à ton psychologue, tu sais que tu peux tout me dire. Je serais toujours là pour toi et je veux vraiment tu ailles mieux. Et dis-toi que tu ne seras jamais seul même si tu deviens fou. Je ne te laisserais jamais tomber, tu peux toujours compter sur toi. »

C’était bien la seule personne que je ne laisserais jamais tomber et avec qui ses paroles sont totalement sincère. Il n’était pas mon meilleur ami pour rien.

« Si personne ne l’a jamais remarqué, c’est que tu es quelque de fort malgré tout. »

Je le pensais vraiment. Je savais que même si cela n’allait pas bien, il était fort comme il n’avait jamais abandonné ou avait pris la solution qu’on dit facile qui est le suicide.

« Tu veux bien me parler e ce qui s’est passé cette soirée. »

Je n’avais pas dit de façon qu’il pense qu’il n’avait pas le choix. Je ne voulais pas le forcé à me raconter ce qui s’était passé non plus. Je voulais que si il m’en parlait, cela venait plus de lui. Même si il ne m’en parlait pas, je n’allais pas lui en vouloir et je serais toujours là pour le supporté, bien que si je sais exactement ce qui s’est passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mar 2 Sep - 20:32


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Je savais un peu trop bien qu'il est impossible d'être aimé par tout le monde, mais il y avait deux catégories de personnes: celles qui en tiennent compte et celles qui s'en contrefichent. J'appartiens à la seconde. L'image de l'héritier modèle n'est là que pour satisfaire les exigences de mon père, c'est afin d'avoir la paix le reste du temps que je remplis ma fonction. Dae Hyun est celui qui me connaît le mieux, c'est donc normal qu'il remarque que je ne me porte pas si bien que j'en ai l'air, il est aussi le seul devant lequel je suis capable de me laisser aller. Nous sommes sensés ne pas avoir de secret l'un pour l'autre, son discours me fait saisir qu'il a compris qu'il reste un énorme poids sur la conscience.

"Mon psy est payé par mon père. Je sais comment cela fonctionne, il fait son rapport sur ce que je raconte."

Alors je m'arrange pour le laisser se focaliser sur mon impuissance, de cette manière il ne cherche pas autre chose. Dae Hyun a raison, il m'est devenu impossible de porter ce fardeau seul. Je suis conscient qu'il sera toujours là, à m'écouter et me soutenir, seulement, ce que j'ai fait est quelque chose d'affreux, même involontaire. La peur de voir mon seul véritable ami me tourner le dos me retenait, je ne l'aurais pas supporté. Mon silence ensuite est un peu long, je soupire en me replongeant dans mon passé douloureux, tentant de trouver par où commencer. Mes poings se serrent sur mes genoux.

"Tu sais déjà qu'elle me trompait souvent, juste pour que ça me mette hors de moi et qu'on se réconcilie sauvagement. Avec le recul, c'était une relation malsaine et j'étais trop aveuglé, trop amoureux pour admettre que tu avais raison sur elle." Je ne croise surtout pas son regard. "Ce soir-là, je l'ai trouvé avec un autre mec dans mon lit. Je suis devenu furieux, j'ai tabassé le gars et l'ai foutu dehors. Elle jubilait... Une violente dispute a éclaté..."

Pour le moment je ne rajoute rien, ayant du mal à tout dire en une seule fois. Cela fait si longtemps que je garde ce secret... J'ai déjà une piètre opinion de moi-même mais là, c'est montré le plus pourri de ma personnalité, le plus noir. Mon meilleur ami sait déjà que je peux être un enfoiré, pas avec lui, avec les autres, et il ne s'attend pas à ce que je vais bien pouvoir raconter. Mon regard croise le sien afin de voir s'il n'y a aucune marque de moquerie ou quelque chose d'autre, bien que ça ne lui ressemblerait pas.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mer 3 Sep - 2:58

J’étais bien la seule personne que Ki-Hyun ne pouvait pas me caché quand cela n’allait pas. Je le connaissais trop bien et j’étais capable e passé par-dessus l’image qu’il veut projeter aux autres. Bien que j’aimerais vraiment que tout aille bien. Depuis, la disparition e sa petite amie, sa vie semblait se dégrader et je me sentais impuissant en quelque sorte de ne pas pouvoir vraiment faire une différence dans tout cela. Je tiens vraiment à mon meilleur ami et je coir ainsi m’attriste. C’est pour cela que je lui avais demandé comment ça allait. J’avais eu raison, quelque chose n’allais pas. J’avais onc essayé u mieux possible de le rassurer en lui rappelant que j’étais là pour lui, que rien ne changera cela. Il avait eu raison pour son psy. C’était son père qui el payait et il était simple e comprendre le fait que les rapports était directement lié à ce qu’il disait. Je pense que je ne ferais pas plus confiance à une personne qui serait engagé par mon père pour régler mes problèmes.

« C’est vrai… »

J’avais demandé à Ki Hyun de me raconter ce qui s’était passé sans pour autant le forcé à le faire. Je sais que cela ne serais pas une bonne chose qui se sent coincé par rapport à ça, surtout si il n’avait pas envie de m’en parler tout de suite. Cela l’oublierais tout de même à revenir dans des souvenirs qui lui était encore douloureux. Il eut un long silence et je ne dis rien durant celui-ci. Je le voyais bien que c’était difficile pour Ki Hyun. J’écoutai attentivement ce qu’il me disait. Je savais effectivement que Ye Rin avait la mauvaise habitude de tromper Ki Hyun dans le simple but de le rendre jaloux. C’est d’ailleurs pourquoi que je l’aimais pas et que j’avais essayé de résonné mon meilleur ami là-dessus. Il dit par contre avec le recul, il reconnaissait que c’était une relation malsaine, mais le fait qu’il était amoureux faisait qu’il ne pouvait pas admettre que j’avais raison. Il continu en parlant du fait qu’il avait vu Ye Rin avec un autre gars dans son lit. J’avais bien comprit qu’il fut furieux de cela. J’en reviens pas qu’elle soit allé jusque-là. La réaction de mon ami ne me surpris pas comme celle de sa petite amie du moment. Il s’était arrêté dans son récit. Pour ma part, je réfléchissais à plein de chose en même temps, passant d’une idée à une autre. J’avais remarqué que cela ne coordonnait pas avec ce qu’il avait été dit à propos de ça. Il n’était pas supposé avoir vu Ye Rin cette soirée là, mais être avec Haena. Il s’était donc passé autre chose que ce qui avait été officiellement dit. Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. J’avais aucune idée de ce qu’allais me dire Ki Hyun. Mon regard était resté sérieux et cela se voyait que je réfléchissais à ce qu’il m’avait dit. Je fini par reprendre la parole.

« Tu étais donc avec elle… »

Ce n’était pas vraiment une question, mais une observation en parti dit à moi-même. Je relevai mon regard en sa direction, attendant à ce qu’il me dise la suite. Je voulais comprendre ce qui lui rongeait de l’intérieur.

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mer 3 Sep - 16:22


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


C'était Haena qui s'était proposée en guise d'alibi, elle avait donc indiqué aux policiers qui avait ouvert une enquête sur la disparition de Ye Rin qu'elle était avec moi et que je ne l'avais pas quitté de la nuit. Avec sa tête d'ange et ses bonnes manières, les enquêteurs se sont faits berner. Grâce au père d'Haena, ami de longue date du mien, aucune preuve n'avait été laissée. Si bien que les parents de mon ex pensent toujours que leur fille a disparu ou s'est enfuie. Il faut reconnaître qu'elle n'était pas un modèle de sagesse et de maturité, ce qui a bien aidé. Je commence par raconter une partie, Dae Hyun comprend tout seul que l'histoire officielle n'est qu'une mensonge. A sa remarque, je ne fais qu'un oui de la tête.

"Alors qu'on se vociférait des insultes à la figure, elle s'est mise à me mettre des claques que je ne me suis pas retenu de rendre. Je n'en revenais pas qu'elle ait été jusqu'à me faire une chose pareille." Mes mains en tremblent à nouveau de rage au souvenir qui est encore si précis dans mon esprit. "Tu sais déjà que lorsque je suis en colère, je peux aller très loin et que je suis difficile à calmer, mais là... Je n'avais jamais ressenti pareil fureur." Mes mâchoires se serrent. "Je l'ai poussé sur le lit, elle a cru qu'elle avait encore gagné. Elle venait de tellement me blesser que j'ai souhaité qu'elle meurt." Les larmes me montent aux yeux. "J'étais dans un état second, mes mains se sont mises autour de son cou et..." J'étouffe un sanglot. "Et j'ai serré... Fort... Je ne sais pas ce qui s'est passé ensuite, si elle a essayé de se débattre, si elle était surprise ou si elle s'était laissée faire. Quand je suis revenu à moi..." Ce que je craignais arrive, je pleure. "Elle ne respirait plus... Je l'ai... Tu..."

Je n'arrive pas à dire le mot en entier, je me prends la tête entre les mains et j'essaie d'arrêter ces fichues larmes. Mais c'est peine perdue. Ma peine est si forte qu'elle me transperce le cœur à chacune de mes respirations. Ma culpabilité est telle qu'elle m'écrase en permanence. J'ai peur, je ne veux pas aller en prison, je ne veux pas me retrouver seul. Tout ce que j'ai retenu si longtemps n'est qu'un flot que je suis dans l'incapacité de maîtriser. Je lève les yeux vers mon meilleur ami, mes yeux sont remplis de désespoir, de douleur et embué par les larmes.

"Je suis un... meurtrier Dae...."

C'est trop pour moi là... Je passe mon temps à tenter de gommer ce passé affreux mais je ne réussis pas le moins du monde, sans arrêt il me harcèle. Un seul cauchemar me pourrit mes nuits dans lequel je vois Ye Rin, je suis en train de réellement devenir fou. Il ne faut plus que je sois proche de qui que ce soit, je dois tenir les autres à distance. Je mets toute ma volonté afin de ne pas m'énerver car je crève de trouille de recommencer. Je ne veux plus faire de mal à personne.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Lun 22 Sep - 2:45

Je savais que ce que j’avais cru être la vérité était en fait simplement un mensonge pour pouvoir couvrir mon ami de ce qu’il avait vraiment fait. Avec ce qu’il m’avait dit, je savais donc qu’il n’avait aucunement vu Haena cette nuit-là et étai avec Ye Rin. Cela changeait tout et je ne savais maintenant plus rien à party ce qu’il m’avait dit. Sa petite amie l’avait encore une fois trompée, mais cette fois-ci dans son propre appartement. Je me demandais vraiment jusqu’au elle était prête pour le rendre jaloux et de la mettre hors de lui. Je savais que c’était un jeu dangereux et j’ai d’ailleurs essayé de l’arrêter, mais sans succès. J’attendais donc la suite de ce qu’il allait me raconté ne sachant aucunement ce qu’il allait me dire exactement.

Il continua en disant qu’il s’envoyait des insultes, chose qui ne me surprenait pas tant que cela. C’est plutôt la suite qui me surprit. Elle lui avait mis des claques dans le visage. C’était bien la première fois qu’elle avait fait cela, du moins à ce que je sache. Il n’avait pas tant dit de chose que cela et je voyais bien la pende descendent. Cela ne pouvait que s’aggraver et rien d’autre. Je voyais bien que ses mains tremblaient de rage, cela ne devait vraiment pas être facile de replonger dans des souvenirs qu’on préférait oublier pour toujours. Je savais effectivement que mon meilleur ami avait de la difficulté à ce calmé une fois qu’il était en colère. Juste à la façon qu’il me l’avait rappelé, cela me montrait qu’il était très en colère à ce moment-là. Je continuais à l’écouter et je voyais bien que durant son récit, il avait passé de la colère à la culpabilité. Il se sentait coupable de quelque chose et cela ne prit pas longtemps avant que je compris c’était quoi. En fait il n’avait pas encore fini que je l’ai deviné. C’était au moment où il me dit qu’il a avait mis ses mains autour de son cou et avait serré fort. Ce que j’avais cru était effectivement ce qu’il était arrivé. Je me sentais simplement impuissant devant mon ami en larme. Je ne savais pas ce que je devais dire ou faire pour l’aider à traverser cela. J’avais bien sûr une idée de ce que je ne devais pas faire comme lui dire qu’il aurait du m’écouter depuis le début et que cela ne se serait jamais passé. Ce n’est pas de ce genre de parole qu’il avait besoin dans le moment. J’étais donc resté figé un moment sans rien faire ou dire. C’est Ki-Hyun qui reprit la parole en relevant les yeux. Je voyais dans son regard, le désespoir et la douleur à travers ses yeux embués de larme. Je décidai que ce n’était pas le temps de réfléchit, mais d’agir. Mon meilleur ami avait besoin de moi et ce maintenant. Je me suis donc lever pour m’installer à côté de lui et je passai un bras autour de lui faisant en sorte qu’il dépose sa tête sur mon épaule.

« Je suis là, je ne te laisserais pas tomber. »

Je ne sais pas si cela allait le réconforté au l’aider, mais je voulais qu’il sache que malgré cela, je ne le laisserais pas tomber et ce même si tout le monde venait à lui tourné le dos. Il était la personne la plus importante pour moi, la seule qui me connait vraiment. Je fini par reprendre la parole.

« Merci de m’avoir tout raconté, même si cela a dû être dur de revenir dans des souvenirs aussi lourd. »

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Jeu 25 Sep - 18:37


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Le sombre récit funeste avait fini par sortir de ma bouche. Malgré mon refus intérieur, j'étais incapable de cesser de pleurer. Tout ce que je retenais chaque jour depuis cette nuit maudite me paraissait être un torrent furieux qui cherche à s'échapper par le seul endroit possible. Je ne me sens coupable que d'une chose: avoir ôté la vie à un être humain. Je ne regrette absolument pas le fait que Ye Rin soit définitivement sorti de ma vie tellement elle m'a blessé. C'est encore pire de devoir vivre avec ce genre d'état d'esprit. Au fond de moi, je suis soulagé qu'elle n'existe plus, j'en suis libéré d'une certaine manière. Par contre, je suis celui qui me garde enchaîné à ma culpabilité, il le faut, sinon je pourrai recommencer en étant de nouveau en colère. Cela ne devrait jamais être autorisé de prendre l'existence de quelqu'un, je suis aussi le responsable du chagrin de ses parents et de tous ceux qu'elle connaissait. Je suis un menteur, un lâche, j'ai honte et je me déteste d'être ainsi. Il n'y a rien de bon chez moi, tout est parti, je fuis mes problèmes dans l'alcool et dans mon rôle de fils prodigue du directeur parce que ce dernier me permet de vivre dans l'illusion que je suis quelqu'un de bien et que ça me soulage. Je me hais tellement... Je ne serai pas surpris que Dae Hyun finisse aussi par me tourner le dos, je perdrai aussi le seul ami auquel je tiens, je le mérite certainement vu ma conduite jusqu'à présent.

Je n'ose plus le regarder, le silence est tellement pesant qu'il m'écrase, m'empêchant presque de respirer, déjà que pleurer ne me facilite pas la tâche. Mon meilleur ami se décide enfin à faire quelque chose. Ce n'est pas le bruit de la porte d'entrée qui se claque que j'entends, mais le poids de son corps qui vient de s'asseoir à mes côtés que je sens, son bras me donnant une étreinte qui se veut réconfortante et qui me fait un bien fou. Je l'enlace tout en cachant mon visage un peu plus bas sur son torse, pleurant comme un enfant qui a fait la plus grosse bêtise de sa vie, surtout après les propos de Dae Hyun. Plusieurs minutes passent avant que mes larmes cessent, d'autres sont encore nécessaires pour que je me décide à quitter mon refuge, me remettant assis sur le canapé en passant mes mains sur mon visage.

"Merci..." C'est tout ce que ma voix enrouée arrive à prononcer dans un premier temps.

J'expire longuement pour arriver à me calmer, reniflant aussi. Mon cerveau est vide, tout est flou à l'intérieur. Il me faut encore un moment avant de retrouver une attitude plus habituelle. A défaut de pouvoir fumer, je bois une longue goulée de bière. Ensuite, seulement, je repose les yeux sur lui, d'abord avec un léger sourire pour le rassurer qui vient disparaître à l'instant où je reparle.

"Je n'ai pas envie de finir en prison, mais je ne sais plus comment vivre avec cela. Ça me rend fou, j'ai peur de ce que je pourrais faire à quelqu'un d'autre. Je ne veux plus faire de mal à personne Dae..."
 



Dernière édition par Ahn Ki-Hyun le Dim 28 Sep - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Dim 28 Sep - 0:30

Je ne pouvais simplement pas imaginer à quel point Ki Hyun devait soufrir en ce moment. Je n’avais en aucun cas vécut quelque chose d’aussis important et tout d’un coup, mes problèmes sembaient être tout petit à côté de celui de mon meilleur ami. J’avais l’impression que j’aurais du vraiment être plus là pour lui et cela n’a pas été le cas. Et maintenent, je ne savais pas quoi dire pour l’aider à se sentir mieux. Tout ce qui passait par mon esprit n’était jamais sufisant. Je suis donc rester un moment en silence. En voyant mon meilleur ami, je réalisait à quel point que je devais faire quelque chose et ce maintenant. C’est pour cela que je me suis lever pour aller me mettre à côté de lui. J’ai par la suite passé mon bras autour de ses épaules tout en faisant en sorte qu’il vient déposé sa tête au niveau de mon épaule. Je voulais qu’il sache que je soit là pour lui et que je ne laisserais jamais tomber. Je l’avais d’ailleur dit à voix haute. C’est vraiment dans les moment les plus difficiles qu’on remarque qui sont nois vrais ami, bien que je suis sûr que Ki Hyun n’aurrait pas eu besoin de cela pour le savoir.

J’avais senti qu’il m’avait enlacé en mettant son visage un peu plus pas sur mon torse. Je mis ma main contre son dos comme pour montrer que je suis là et je le laissai pleurer. Si cela pouvait l’aider, je n’allais pas le retenir. Ce n’est pas comme si j’allais l’empêche de pleurer non plus, avec ce qu’il avait vécu c’était tout simplement normal. Je suis donc resté silencieux. Quelques minutes passavant que Ki-Hyun se redresse et prenne la parole. Il me remercia et le lui sourit.

« De rien. Tu sais que tu peux tout le temps compté sur moi. »

J’essayais de me faire e plus réconfortant possible. Je ne sais pas si je le fais parfaitement, mais au moins je ne reste pas là à ne rien faire. Il me fit part qu’il ne veut pas finir en prison, chose que je comprends parfaitement. Puis il me fit part qu’il avait peur de ce qu’il pourrait faire à quelqu’un d’autre car il ne veut pas faire de mal à personne. Je n’avais pas de toute qu’il ne voulait pas faire de mal à qui que ce soit.

« Je doute que depuis ce que cela c’est passé, cela va être découvert. Tu n’iras pas en prison et même si cela est découvert, je vais tout faire ce qui est en mon possible pour que cela n’arrive pas. Je ne doute pas que tu ne veux pas faire de mal à quelqu’un. Malgré tout tu restes quelqu’un de bien parce que justement tu réalises que tu as fait du mal autour de toi. Tu as été poussé à bout à ce moment-là et je vais essayer d’être là si quelqu’un d’autre essaie aussi à te mettre en colère, quitte à ce que tu me déteste à cause de cela. »

Avec le recul, je me dis que j’aurais vraiment du faire pour que la relation avec Ye Rin cesse et plus vite. Je ne peux malheureusement pas retourné dans le passé, mais au moins je sais ce que je dois faire dans le futur.

« Sinon, n’hésite surtout pas à m’appeler si tu sens que cela ne va pas bien et que tu veux parler et ce à n’importe quel heure de la journée. Okay? Je préfère que tu me réveille à 2 heures du matin que tu sois seul, sans personne à qui parler. »

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Dim 28 Sep - 1:35


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Je savais déjà que je pouvais compter sur mon meilleur ami, je n'ai jamais douté de lui. Néanmoins, ce n'était pas un secret anodin que je dissimulais, plutôt un fait très grave qui aurait pu mettre notre amitié à mal, voire la briser. Il aurait très bien pu appeler la police, on ne peut pas toujours prévoir les réactions des autres face à ce genre de problèmes. J'ignore moi-même comment je réagirai s'il avait été celui qui confesse un crime. Les circonstances sont aussi importantes, il faut en tenir compte. Cela ne soulage pas ma conscience, mon père n'a plus jamais abordé le sujet, Haena non plus, son paternel non plus et je ne m'en plains pas. Pour le moment, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et en me redressant, je remercie comme je peux mon véritable ami. J’essuie mes yeux humides et mes joues des mains.

"Je le sais et tu peux également toujours compter sur moi."

A présent, je confie à Dae Hyun que je me sens au bout du rouleau, pas que j'ai des envies suicidaires, ce n'est pas le cas. Je me sens simplement usé, écartelé, je crains de récidiver et vis dans l'angoisse qu'un jour mon secret soit découvert. Mon meilleur ami tente de me rassurer à ce sujet, j'apprécie ses paroles réconfortantes.

"Mon père s'est chargé d'effacer les preuves avec celui d'Haena. Elle a surpris une conversation entre eux et elle m'a servi d'alibi devant la police en échange d'un service. Nous sommes donc liés de cette manière elle et moi. Elle ne parlera pas, à moins de vouloir plonger elle aussi."

Mon dos rejoint le dossier du canapé. Une nouvelle lampée de bière dessèche ma bouche, le reste de son discours a le mérite de me faire sourire. Je ne compte pas le déranger en plein milieu de la nuit, la solitude ne me pèse pas tant que ça.

"Je vais m'arranger pour t’appeler à des heures plus décentes."

Par contre, je sens un gros poids en moins sur mes épaules. Le regard de Dae n'a pas changé, cela me fait tellement de bien. Maintenant, je n'ai pas envie de revenir sur le sujet. Il est au courant, soit, mais j'ai plombé l'ambiance, je souhaite que cette soirée ne fasse pas partie des plus mauvaises qu'on ait passé ensemble.  Je bois à nouveau, vais chercher dans la cuisine de quoi grignoter puis le dépose sur la table basse. De toute manière, on pourra se faire livrer à manger plus tard.

"Dis-moi tout ce que j'ai raté dans la vie de mon meilleur ami depuis la dernière fois que je t'ai vu." Un franc sourire naît sur mes lèvres.

Mes doigts ouvrent le paquet de chips, je pioche dedans et en met une dans ma bouche. Ce n'est pas très équilibré comme alimentation, mais qu'est-ce que c'est bon... Ca compense. D'ailleurs, je me dis que je devrais me remettre au sport, mon torse a perdu de ses muscles cela n'est pas très beau, bien que personne n'ait le loisir de les voir à cause de mon impuissance.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Lun 29 Sep - 2:28

Je savais bien que mon meilleur ami serait là comme il l’a toujours été pour moi. Ce n’est pas tout le monde qui peut compter sur un ami comme je peux le faire avec Ki Hyun. Les vrais amis ne cours pas les rue et je peux donc dire que j’ai la chance d’avoir rencontré Ki-Hyun. C’est d’ailleurs pour cela que je lui tournerais jamais le os même si je suis le seul à rester à ses côté et eue le monde me juge à ce niveau.

« Je le sais également. »

Quand il me dit ses peurs de récidivé, j’ai essayé de mon mieux pour le réconforté avec mes paroles. Ce n’est peut-être pas les meilleurs mots que j’aurais pu trouver, mais au moins cela a le mérite d’être s’insère. Je savais que mon meilleur ami n’allait pas recommencer comme une des raisons qui l’avait fait en sorte que cela arrive c’est que Ye Rin le mettait volontairement en colère et le provoquais toujours plus. J’allais faire en sorte que ce genre de situation n’arrive pas encore. Mon meilleur ami reprit la parole pour m’expliquer que son père et celui de Haena avait fait en sorte de dissimiler les preuves. Il continua en disant que Haena avait surpris une conversation et avait donc service d’alibi et c’est pour cela qu’ils sont maintenant lier. Cela expliquait d’ailleurs pourquoi il disait être en couple avec elle. Cela expliquait tout.

« Oh… C’est donc pour cela que tu es avec elle. »

Cela rendait les choses plus logiques. J’avais continué en lui disant qu’il pouvait m’appeler à n’importe quelle heure de la journée sans problème. Il est vrai que j’apprécierais peut-être pas me faire réveiller, mais si c’est pour mon meilleur ami, je me dis que je peux bien faire ça. I me répondit quand même qu’il va s’arranger pour m’appeler à des heures décentes.

« C’est toi qui vois. »

Je n’allais quand même pas insister pour qu’il me réveille à deux heures de matin, si il préférait m’appeler à es heures plus raisonnable. Mais bon, j’étais content de voir que je l’avais fait sourire tout de même. Je pris une gorgé de ma bière quand Ki Hyun s’est lever pour se diriger dans la cuisine. Il est revenu avec un sac de chips. Il allait être le seul en a manger comme je ne me permets plus ce genre de chose. Depuis que je sais pour ma maladie, je suis un régime très strict et je n’ai jamais dévié de celui-ci depuis. J’ai même apprit à calculer les calories des aliments simplement en les regardant. Il me demanda ce qui avait raté dans ma vie depuis la dernière fois qu’on s’était vu. Je réfléchis un moment avant de trouver.

« Il a deux jours, j’ai revu une fille avec qui je vais un rendez-vous, So Young. Tu la connais surement elle est à Elite Korea. C’est une des rares filles que je rencontre dans un bar que je garde contacte avec. Mais bon, je dois dire que j’avais une petite idée, mais cela c’est confirmer il a deux jours, elle continuait à me voir simplement parce qu’elle n’avait pas eu ce qu’elle voulait la première fois… A part cela, pas grand-chose. Et toi? Il doit surement arrivé quelque chose depuis. »

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Jeu 2 Oct - 0:21


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Mon meilleur ami confirme qu'il sait qu'il peut compter sur moi. Je n'hésiterai pas une seule seconde de sauter d'un pont si ça pouvait sauver sa vie. Peu importe ce qui se passera, je ne le laisserai pas tomber. C'est une agréable sensation que celle d'être aussi proche d'une personne. Je lui ai donné les autres détails sur cette nuit-là et notamment au sujet des preuves qui pourraient m'incriminer, que mon père et celui d'Haena se sont chargés de faire disparaître.

"C'est surtout pratique. Depuis son témoignage, on s'est dit que ça éveillerait les soupçons de pas sortir ensemble officiellement. Cela me permet également de cacher mon impuissance et ma phobie des femmes. Personne ne se pose de questions, nous avons l'air du parfait petit couple."

Cette comédie est autant pratique pour elle que pour moi. Un couple constitué de deux Honors fait rêver cette catégorie d'étudiants un peu trop curieux, leur regard ne cherche donc pas à aller voir plus loin. Malgré sa proposition, j'espère bien ne pas devoir appeler Dae Hyun en plein milieu de la nuit. Je vais ensuite chercher des chips, regrettant de ne pas avoir pensé à acheter ce que peut manger mon ami. Je l'interroge sur ce que j'ai pu éventuellement raté dans sa vie. En entendant le prénom de la fille dont il me parle, je grimace un peu. Elle ressemble trop à Ye Rin.

"La cousine de Venn Ly? Tu aurais dû m'en parler avant. Elle m'a couru après aussi. Même en pleine possession de mes moyens, elle pouvait toujours rêver..." Petit sourire en coin. "D'ailleurs, elle a quitté l'école."

Les hommes ne font pas attention à leurs mots quand ils parlent de filles, une chance que la gente féminine ne puisse écouter leurs conversations, elles seraient choquées. Quoi qu'avec Dae, nous sommes assez softs. Je pense que ça vient de son côté particulièrement doux, ce que je ne possède pas du tout quand je n'ai aucune sentiment pour la personne qui passe dans mon lit. Enfin, en ce moment, je suis le seul à végéter dedans, à mon grand désespoir. La question m'est retournée, il me faut rassembler les derniers événements intéressants qui ont pu m'arriver.

"Mon père m'a encore coincé avec le remplissage des invitations pour le gala. Chaque année, c'est la plaie." Forcément, aborder ce sujet me fait penser à mon dongsaeng. Un blanc s'en suit. "Il y avait l'héritier de Samsung avec moi, Lun Sen Min."

Si je connais absolument tous les élèves de l'Elite Korea, ce n'est pas le cas de mon meilleur ami. D'ailleurs, c'est bien que mon paternel tenait à ce que je les apprenne par cœur, auquel cas je m'en serais passé. Je me me rends pas compte que mes pensées me perdent un petit temps, durant lequel je me masse un peu la nuque, petit tic quand quelque chose me préoccupe. Je tire une longue gorgée de ma bière, me décidant à regarder Dae à nouveau.

"Je l'ai recroisé sur le toit l'autre jour. En chahutant, nos bouches se sont touchées."

Ce n'est pas très clair, je ne sais pas moi-même comment le prendre.  
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Jeu 2 Oct - 2:58

Plusieurs choses avaient été expliquées ce soir. Je savais maintenant la raison qui avait fait que mon meilleur ami était en couple avec Haena. C’était en fait pour faire en sorte que son alibi soit crédible et c’était tout à fait logique. Il est vrai que s’ils n’avaient pas fait l’annonce d’être ensemble, cela aurait pu paraitre suspect au niveau de l’enquête sur la disparition de Ye Rin. Si cela faisait en sorte que cela avantageait Ki Hyun, je ne voyais vraiment pas de problème. J’avais donc acquiescé à ses paroles.

« Effectivement, je crois bien que vous êtes le couple modèle pour plusieurs personne. »

Deux honors ensemble, cela ne pouvait être que parfait et attiré l’attention des autres. Il faut dire que les deux font bien ça en tant que faux couples. Par la suite, il est allé chercher un paquet de chips. Je réalise que cela faisait vraiment longtemps que je n’en avais pas mangé. En fait, c’était depuis que j’avais commencé mon régime drastique. Je pense même que j’ai oublié le gout et c’est surement une bonne chose comme cela ne me manque plus. C’était plus dur au début, mais là c’est devenu une habitude que je ne me suis même pas dit que je pourrais simplement en prendre une. À sa question, j’avais parlé de So Young, une fille que je fréquentais si je peux dire cela ainsi. C’était rien de sérieux et j’ai décidé de plus la voir en ayant la confirmation que la seule chose qu’elle voulait s’était de coucher avec moi. Elle n’était pas allée voir la bonne personne. Avec mon manque de confiance, je n’ai pas que mon physique est beau et du coup, je le cache avec des vêtements. Il est donc hors de question que j’enlève mon chandail. C’était sûr que Ki Hyn la connait comme il connait tous les élèves de l’école.

« Oui c’est elle. Effectivement j’aurais dû, cela m’aurais évité de passé des soirées avec elle et aller voir d’autre fille. »

Cela ne faisait que confirmer qu’elle courrait les gars pour une chose. Et après on va dire qu’il a que les gars qui font ça. J’avais retourné la question à Ki hyun. Celui-ci avait dû faire les invitations pour le gala. Il n’avait pas de chance, il devait les faire chaque année comme son père le force à le faire. Pour ma part, je pouvais m’en sauver comme je disais que je devais travailler pour mon père sur quelque chose d’urgente et comme mon père ne refuse jamais de mon aide, il approuve mes dires. Il eut un blanc avant qu’il recommence en disant qu’il était avec l’héritier de Samsung, Sen Min. Son nom ne me disait rien. Je ne connais pas tout le monde comme mon meilleur ami.

« C’est vrai que tu dois faire cela chaque année. Moi je m’en sauve en allant aider mon père à la place et cela fonctionne tout le temps. »

Je n’avais pas parlé de ce Sen comme je ne sais pas qui il est. Je remarque que Ki Hyun se masse un peu la nuque et je sais qu’il a quelque chose qui le tracasse. Je le connais trop bien pour qu’il puisse me cacher quelque chose. J’allais lui demandé ce que c’était quand il reprit la parole. Il m’informa qu’il l’avait revu sur le toit et qu’en se chahutant leurs bouches se sont touchées. Je savais qu’il ne m’avait pas dit cela pour le plaisir ou sans raison. Cela l’avait marqué et il voulait surement en parler.

« Tu as ressenti quelque chose? En tout cas cela semble vraiment t’avoir marqué si tu m’en parle maintenant. »

Je ne le jugeais pas, rien de là. J’essayais simplement de mieux comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mer 8 Oct - 23:29


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Mon meilleur ami vient de confirmer que la majorité voit dans mon couple avec Haena un modèle, de réussite notamment. Les Honors font toujours parler d'eux, peu importe ce qu'ils font. C'est la dernière année que je vais vivre cela. Mon diplôme en poche, il me faudra trouver un travail. Mon père ne compte pas me céder les rennes tout de suite, puis j'ai trouvé l'argument que je dois acquérir de l'expérience ailleurs, ce qui est également la réalité, mais cela me permettra surtout de ne plus être dans ce lieu de surveillance permanent qu'est Elite Korea. C'est donc bien de la cousine de Venn Ly qu'il me parlait.

"Tu mérites une femme mieux qu'elle." Petit clin d'oeil. "Je suppose que tu as du te trouver d'autres occupations vu le nombre d'étudiantes qui te courent après."

Dae souhaite aussi connaître les dernières nouveautés dans ma vie. La vision de Sen Min s'est imposée dans mon esprit toute seule. La corvée des invitations ne m'avait pas laissé tranquille, contrairement à mon meilleur ami qui trouve toujours de quoi esquiver cette tâche ô combien fastidieuse. Un sourire amusé prend place sur mes lèvres.

"La bonne excuse que tu tiens là, tu es chanceux !"

Cela me fait doucement rire, mon regard croisant celui de Dae avant que je ne me plonge dans mes pensées chaotiques tout en frottant ma nuque. La manière dont il prend la nouvelle information que je viens de raconter me surprend, il est si détaché et pas choqué. L'inverse s'était produit, je serais le premier en train de grimacer d'horreur. Il sait que je n'ai rien contre les homosexuels ou les bi, par contre je me suis toujours exclamé que jamais de ma vie je n'embrasserai un homme, que rien que d'y penser ça me donne envie de vomir, que l'homme qui oserait se ferait frapper sur le champs.

"Rien de ce que je prévoyais en tout sincérité."

Mon regard se rive au sien. C'est vrai, je n'ai eu ni moue écœurée, ni nausées, ni envie de meurtre. Mes bras ne l'ont pas repoussé, il s'est retiré tout seul d'au-dessus de mon corps, ce qui fait que mes lèvres sont restées un certain temps contre les siennes. Ce n'était pas un baiser, mais dans le principe c'est presque pareil, il ne manquait que le côté volontaire. Depuis ce souvenir m'est revenu plusieurs fois en mémoire.

"C'était loin d'être désagréable." Nouvelle gorgée de bière que je repose sur la table basse, m'asseyant en tailleur sur le canapé, tourné vers mon meilleur ami. "J'ai même ressenti l'envie de recommencer, peut-être un peu d'excitation aussi, comme quand je suis face à une femme qui me plaît." J'ai un peu honte de raconter tout ça. "J'ai toujours cru que jamais de ma vie un contact de ce genre avec un autre gars me plairait, là, j'ai eu la preuve du contraire et j'ai l'impression que mon monde de certitudes, le peu qu'il me reste, vient davantage de voler en éclat."

Mon regard exprime mieux mon côté perdu face à cette découverte qui n'est pas sans avoir des conséquences. Je ne comprends pas comment les choses ont changé si vite alors que c'est la seconde fois que je passe un peu de temps avec l’héritier de Samsung.   
 


_________________
Creepy Halloween.
kick ass




Dernière édition par Ahn Ki-Hyun le Lun 17 Nov - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Jeu 9 Oct - 19:05

En parlant de So Young, Ki Hyun me dit que je méritais mieux qu’elle avant de me dire que je devais surement avoir trouver d’autre occupation vue le nombre d’étudiante qui me courent après. C’était effectivement vrai. Cela n’a pas été long pour trouver une autre personne avec qui passé une soirée agréable. Par contre, je ne pense pas encore à avoir une relation stable comme bien les regards des filles sur moi sont positifs, j’ai toujours dans mon esprit l’image de moi quand j’avais mon surpoids. Je dois dire que cela a été plus facile de changer mon apparence physique que de changer la perspective que j’ai de moi-même.

« C’est sûr qu’à ce niveau ce n’est pas un problème. »

J’ai bien sûr prit des nouvelles de mon meilleur ami. Celui-ci me dit qu’il avait dû faire les invitations, comme il le fait à chaque année. Je lui répondis que j’avais réussi à éviter cela une nouvelle fois avec la même excuse. Elle était simple comme c’était le fait que je devais aider mon père avec un contrat et que cela était urgent. Il faut dire que dans cela, mon père confirmait à l’école que j’étais bel et bien avec lui, ce qui était vrai. Le seul point qui n’était pas tout le temps vrai c’est la notion d’urgence, mais mon père l’approuvait comme il ne dirait jamais non à mon aide et qu’il trouve cela plus pratique pour mon avenir que faire des invitations. Ki Hyun me dit d’ailleurs que je suis chanceux.

« Effectivement. Il faut aussi dire que mon père confirme, sinon j’aurais des problèmes. »

Puis, il me parla de quelque chose qui le tracasse. Je le savais simplement par le fait qu’il a passé sa main sur sa nuque. Face à cela, je n’ai pas réagi fortement. Je n’ai rien contre bien que je ne me vois pas embrassé un gars. C’est également surement la même chose pour Ki Hyun qui a surement découvert le contraire. Il me dit d’ailleurs que c’était quelque chose qui n’avait vraiment pas prévu.

« J’imagine. »

Part rapport à la question que je lui pose, il me dit que c’était loin d’être désagréable. Il prit une gorgé de bière avant de continuer. Il me dit qu’il avait même eu l’envie de recommencer et qu’il avait ressenti un peu d’excitation. Ce que j’avais pensé un peu plus tôt fut confirmé par ses dires. Je voyais bien dans son regard qu’il était perdu. J’avais cette impression que j’avais de ne jamais trouver les bons mots pour mon meilleur ami. Encore une fois, je ne savais pas quoi lui dire.

« Je dois dire que je ne sais pas quoi te dire à part que la meilleur façon d’en être sûr c’est d’essayer. Par contre, je doute que cela soit une bonne idée de le faire avec Sen Min comme tu ne le connais pas et que c’est délicat comme sujet. »

Je doute vraiment de l’avoir aider avec cela. J’imagine que c’est le genre de réflexion qui nécessite du temps.

« Désolé… J’aurais voulu être capable de mieux t’aider, mais dans le moment je ne vois pas vraiment. »

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4ème année de management spé ressources humaines
Secret(s) : J'ai tué quelqu'un.
Messages : 163
Etoiles : 6
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : Click



MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort Mar 18 Nov - 2:33


© Yamashita sur épicode

My dear friend
« No more secrets »


feat. Dae Hyun & Ki-Hyun


Dae me confirme avec son sérieux habituel que ce n'est pas un souci pour lui de se trouver des conquêtes d'un soir, ce qui me fait doucement rire. J'aimerais bien pouvoir revenir à cette époque aussi, sauf que mon corps, ce traître, en a décidé autrement à me couper de ce qui fait d'un homme qu'il en est un. A la place, Haena me sert d'alibi, me faisant passer pour quelqu'un de normal qui n'a aucun souci. Je réponds aux questions de mon meilleur ami ensuite qui tient à savoir les dernières nouvelles me concernant.

"Il vaut bien mieux pour toi en effet."

Le ton de la conversation était devenu plus léger. Il faut reconnaître que je me sens tellement soulagé de ne plus rien avoir à lui cacher. Depuis le début, on a l'habitude de tout partager, c'était assez dur de devoir mentir là-dessus. Une chance que le sujet ne revenait pas trop sur la table. Puis je parle de l'incident avec l’héritier de Samsung. Mon meilleur ne semble pas être choqué par mes paroles, comme toujours, il me prête une oreille attentive pendant que je tente d'exprimer au mieux mon ressenti. Ne sachant pas moi-même où j'en suis, c'est assez complexe d'être clair et concis. C'est avec une grande attention que j'écoute ses paroles qui me paraissent très sages.

"Essayer avec quelqu'un que je connais et en qui j'ai confiance dis-tu? Cela semble assez logique."

Des connaissances j'en ai plein. Des types bisexuels ou homosexuels se trouvent parmi elles. Pourtant, il n'y en a aucun en qui je puisse dire que j'ai réellement confiance. Je ne me vois pas non plus aller dans un bar ou un club tenter de trouver la perle rare. Si cela se trouve, je m'inquiète pour rien et j'aurais l'air malin au cas où j'aurais un réflexe malheureux. Plus je réfléchis, plus mon regard fixe mon meilleur ami. Éliminer toutes les éventualités ne me prend pas beaucoup de temps, il n'en reste plus qu'une, dingue, mais au moins je serai fixé.

"Il n'y a qu'une seule personne en qui j'ai une confiance absolue et, même si ça l'air complètement dingue, tu es le seul à qui je puisse demander ce service." Mon visage est très sérieux. "Laisse-moi essayer sur toi s'il te plaît."

Je lui demande réellement cela comme une faveur. Malgré tout, il m'est compliqué de visualiser une chose pareille. J'ignore s'il va accepter, mais au moins, je saurais à quoi m'en tenir. Il sait que je ne demanderai pas une chose pareille si cela ne me préoccupait pas à ce point. J'ai besoin d'avoir des réponses, de faire le point sur où j'en suis, d'éventuellement me faire à l'idée que les hommes me plaisent vraiment. Un peu stressé, je tripote mes doigts.  Le silence n'est jamais pesant entre lui et moi, néanmoins, ce n'est pas anodin ce que j'aimerais obtenir de sa part. Il ne me laissera pas, rien ne changera entre nous, il est trop précieux dans ma vie pour que je supporte l'idée de le voir en disparaître. Il m'a assez prouvé que je peux compter sur lui.   
 


_________________
Creepy Halloween.
kick ass


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une conversation sérieuse ne fait pas de tort

Revenir en haut Aller en bas
 

Une conversation sérieuse ne fait pas de tort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rudy] Oh, salut, ça fait longtemps. [Petramilyyyyyy] 1/4
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heirs & Secrets :: Séoul City :: Habitats :: Appartements :: Ahn K-Hyun-