AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Me & Mrs Lee // Lee Saejin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité




MessageSujet: Me & Mrs Lee // Lee Saejin Jeu 4 Sep - 20:05

Le Birdy était un bar connu uniquement des habitués et des connaisseurs. Situer dans une petite rue perpendiculaire à une avenue elle-même parallèle à l'une des artères principale de Séoul, on y arrivait rarement par hasard. Ce lieu semblait à plusieurs années lumières de effervescente vie nocturne de la capitale sud coréenne. L'enseigne ne comportait aucun néon, seules trois petites lampes fixées au dessus du nom permettaient de discerner le nom de l'endroit dans l'obscurité. On aurait presque dit que c'était l'un de ces endroits à éviter en toute circonstance. Le bâtiment en lui même avait été construit à l'aide de vieilles briques et la porte d'entrée, faite d'un bois épais, ne laissait s'échapper aucun son de ce qui se déroulait derrière.

Une fois entré, c'était un tout autre spectacle. La salle était assez profonde et plongée dans une ambiance tamisée. Les lumières fixées au plafond semblaient se reposer, chaque table avait en son centre une bougie dont la flamme vacillait délicatement, leurs chaleurs se reflétant paisiblement sur les clients. Tout au fond, sur une petite scène jouaient un pianiste, un batteur et un saxophoniste, diffusant du Jazz lent et mélancolique. Sur les murs étaient accrochées de vieilles photos en noir et blanc de jazzmen et jazzwomen américains. Au plafond étaient fixées de vieilles pochettes de vinyles.

Lorsque Kang Sun Hee passa la porte du Birdy, certains regards se posèrent sur elle durant quelques instants. Vêtue d'une longue robe aussi noire que ses talons, sa pochette et ses longs cheveux, elle semblait comme appartenir à cet endroit. Comme si elle était une partie à part entière du décors. Ce n'était pas tout à fait faux, elle venait régulièrement ici. Son amour pour le Jazz et le calme avaient en sorte qu'elle tombe sous le charme de ce lieu. Le serveur lui sourit, la reconnaissant et, par simple politesse, la jeune femme lui sourit en retour. Rapidement, Sun Hee balaya la pièce du regard et se dirigea vers le fond du bar, prenant place à la table qui faisait l'angle avec le mur. De cet endroit, elle pouvait voir n'importe qui entrant dans l'établissement et ne pouvait être observée sans le remarquer.

Le serveur qui lui avait souri plus tôt vint à sa rencontre, toujours souriant. Elle savait pertinemment qu'il avait un certain béguin pour elle mais n'en avait strictement rien à faire. C'était une cliente comme les autres. Bien des jeunes femmes de sa génération aurait certainement saisi l'occasion à la volée, c'était un beau garçon et il n'était pas si bête que ça, mais pas Sun Hee. Elle commanda « comme d'habitude » puis, après un court instant de réflexion, elle demanda plutôt « deux verres ». Pendant un court instant, le serveur sembla déçu. Elle ne comptait pas passer la soirée seule comme elle le faisait les soirs où elle venait. Mais il s'exécuta et amena rapidement deux verres de vin rouge français. Sun Hee n'aimait pas l'alcool. En fait elle détestait ça. Mais un verre de Bordeaux alors que l'on joue du Jazz non loin d'elle, ce n'était pas désagréable. Quant au fait de commander immédiatement un deuxième verre, elle voulait simplement que son invitée n'ait pas besoin de rappeler le serveur. Autant être tranquille et que personne ne vienne couper la discussion.

Car, en effet, Sun Hee attendait quelqu'un. Saejin. Sa nouvelle petite découverte. Elle en était fière. Ca n'avait pas été facile. Mais maintenant, elle savait. Comme toujours à vrai dire. Au final, Sun Hee savait toujours ce qu'il y avait à savoir. Ca pouvait prendre du temps mais ça ne changeait rien à la finalité. Alors elle l'avait contactée. Récupérer un numéro de téléphone d'un étudiant d'Elite Korea n'était pas compliqué, il suffisait de jeter un rapide coup d'oeil dans le dossier de la personne concernée et le tour était joué. Alors Sun Hee lui avait envoyé un message en prenant soin de cacher son propre numéro.

Expéditeur Inconnu a écrit:
« Birdy, Gangnam-Gu, Dogok-ro 43-gil, Jeudi prochain, 20:30 »

Bien entendu, il n'y avait aucun garantie que son invitée daigne venir mais existe-t-il une seule personne au monde qui puisse résister à un peu de mystère ? Et bien qu'elle ne sache pas qui ait pu lui envoyer se message, Sun Hee supposait qu'elle la verrait bientôt apparaître dans l'encadrement de la porte. Maintenant, il n'y avait plus qu'à attendre. Sortant son portable de sa pochette qu'elle avait posée sur la table, Sun Hee regarde l'heure. Il était vingt heures vingt-deux. Saejin allait peut-être venir, peut-être pas. En tout cas, la jeune femme serait bientôt fixée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




MessageSujet: Re: Me & Mrs Lee // Lee Saejin Jeu 25 Sep - 20:20


« Who are you ? »  


La journée avait été identique à celle d'avant, mes recherches ne me menaient pas aussi loin que je ne l'aurais voulu. Certes, je pouvais continuer à évoluer dans l'ombre puisque ce crétin de Ilkwon ne m'avait pas reconnu. La mémoire des rares autres qui sont encore présents à l'école semble m'avoir gommé de leurs souvenirs, il n'est pas nécessaire de m'en plaindre, au contraire, ça m'arrange. J'étudie malgré tout, mes cours me demandent beaucoup de temps en dehors, mémoriser toute l'anatomie est un sacré défi que je compte relever. Jouer la gentille Jin est donc toujours aussi efficace, même si j'ai au final fait des rencontres qui me font parfois douter de l'utilité de la réalisation de l'objectif que je me suis fixé, me font douter, ce qui est problématique en soit. Mais il me suffit de replonger dans les souffrances que j'ai enduré durant les dernières années pour que ma motivation revienne encore plus fort.

C'est le début de la soirée. En général, j'ai été faire du sport puis prendre une bonne douche, donc je suis étalée sur mon canapé à regarder la télévision sans aucune conviction, mangeant un bol de nouilles instantanées car je suis loin d'être une cuisinière digne de ce nom. J'ai d'ailleurs seulement eu la flemme au retour de EK de m'arrêter prendre de la nourriture dans un restaurant, ça m'arrive des fois. Mon appartement n'est éclairé que par la lumière du poste. La semaine dernière, au même endroit, j'ai reçu un drôle de message sur mon téléphone. Pas d'expéditeur, juste une adresse. Par simple curiosité, je me suis rendue sur place le lendemain. C'est un bar miteux où passe de la vieille musique, pas très engageant comme endroit. L'heure du rendez-vous et je me tâte encore à me pointer. Mon instinct me dit de ne pas sortir d'ici, néanmoins, je suis assez curieuse de découvrir qui peut bien avoir récupéré mon numéro et fait autant de mystères.

Au final, je pousse la porte du Birdy. Il est évident que je fais tache dans ce lieu. Le côté vieillot n'est pas en concordance avec ma tenue assez décontractée, tout comme la musique ou les vieux disques accrochés au plafond. J'ignore l'employé qui vient de me saluer tout en servant une des tables près de l'endroit où je me trouve. Mon regard parcourt la pièce, éliminant les rares clients qui se trouvent là et ne correspondent pas, jusqu'à tomber sur une femme qui touche son téléphone, c'est elle. Si ce bar doit mettre un peu la trouille à certains, ce n'est pas mon cas. Si la créature qui a emprunté le même chemin pour aller s'asseoir au fond n'a fait que rendre plus de vie et de classe à ce lieu, lorsque je me dirige droit vers elle, c'est la mort qui m'a frôlé il y a trois ans et plus quittée qui se répand. A chacun de mes pas, le sol pourrait presque s'ouvrir et laisser apparaître les flots de lave du célèbre Styx de la mythologie grecque. Je vois les deux verres sur la table, mais je ne compte pas boire. Je me contente de m'asseoir à sur la chaise laissée libre pour moi. Mes bras se croisent sur ma poitrine et je plonge mon regard dans le sien.

"Qu'est-ce que tu me veux?" Demandais-je de manière neutre.

Cette fille ne me dit rien du tout. A croire qu'elle est encore plus dans l'ombre que je ne le suis. Elle n'a pas l'air méchante, mais je préfère me méfier de nature. J'ai trop souvent vu les trahisons dans ma vie. A mes poignets, deux bracelets assez larges et identiques couvrent mes cicatrices.

 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
 

Me & Mrs Lee // Lee Saejin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [évent jour] Une elfe-zombie-agressive, ça donne quoi? [Anna Tariel/Saejin Yon]
» Lee Saejin ft Liu Amber
» The story starts laying in the dark with someone new. ♠ Saejin.
» Saejin ღ Peace, Love et tout le tralalaaa ♥
» nam saejin ❀ your lips look so lonely, would they like to meet mine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heirs & Secrets :: EVERYBODY GOES TO PARTY :: Remember... :: Corbeille-