AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Sam 4 Oct - 5:47

Donc... tu existes vraiment?!
« Chonglin » Ai
feat.
Dae Hyun


 

 



 

 

À mon fidèle poste, j’attendais patiemment que le temps ne fasse finalement son travail : qu’il passe! Encore une fois, mes parents m’ont tirée de force dans l’une de leur stupide soirée mondaine… Je déteste ça. C’est plein de gens que je ne connais pas et que je devrais en plus impressionner! Je comprends l’idée que je devrais travailler sur mon habilité à me faire des amis ou simplement nouer des liens, mais c’est tellement difficile! Je me revois plus jeune, alors que j’étais coincée à ce fichu tableau dans Odin Sphere, à essayer de battre Velvet! Ça m’a pris des jours! Mais j’y suis arrivée… justement, vu comme ça, rencontrer des gens IRL, c’est plus dur qu’un jeu… J’ai beau essayé de me mettre dans la peau d’un de mes personnages ou de m’imaginer que ce n’est qu’un autre dating sim, je n’y peux rien, je fige. Je ne sais pas quoi dire aux gens lorsqu’ils se trouvent devant moi, lorsque je suis derrière un écran, ça va. Il faut dire que je ne vois pas leurs réactions, donc je pense moins au fait qu’ils me jugent ou non. Puis, de toutes manières, sur internet, ils peuvent me juger comme ils veulent, je joue un rôle. Je joue le rôle de Chonglin, plus précisément, jeune chinoise de 20 ans qui est de la classe moyenne. Elle est plutôt sympathique, aime les jeux vidéos et fait pas mal de blagues. C’est moi, mais ce n’est pas moi. Je suis terriblement plus timide.

Pour expliquer rapidement ma situation, en des mots plus clairs, je suis cachée sous une table couverte par une longue nappe rouge vin qui vient frôler le sol. Évidemment, j’ai choisi la table la plus éloignée de l’activité, je n’ai pas envie d’être surprise et encore moins dérangée. Encore une fois, mes parents n’ont pas pris la peine de m’avertir vraiment d’avance, s’arrangeant simplement avec mon majordome pour que je sois prête à la date et à l’heure convenue. Puisque j’habite en Corée depuis maintenant deux ans et que je fréquente l’université, pas mal tout le monde sait que je me teins les cheveux de toutes sortes de couleur et beaucoup ont remarqué mes tatouages aussi. C’est pourquoi ils ont cessés de m’envoyer des coloristes pour changer ma couleur à la dernière minute, le secret n’en est plus un. Je suis une originale. Bim! La couleur, ça passe, mais je me suis tout de même faite réveillée – quoi? J’ai bien le droit de dormir à 15h de l’après-midi! Ça fait 2 nuits blanches que je passe à travailler sur la création de mon robot encore! – par mon majordome qui me dit que la coiffeuse est arrivée. Bien entendu, je n’ai pas compris de quoi il parlait. Ce n’est qu’à ce moment qu’il prit la peine de m’informer du déroulement de ma soirée, qui avait apparemment été prévue depuis des semaines déjà. Cependant, craignant que je ne m’invente une quelconque poussée de fièvre, mes parents ont pris cette habitude de me mettre devant les faits. Sympathique, n’est-ce pas?

À peine tirée du lit, on me catapulta dans le bain, laissant ainsi du temps à mon équipe personnelle de transformation en « jeune fille présentable » à la Sailor Moon, sinon mieux, de s’installer. L’équipe comprend : esthéticienne, maquilleuse, coiffeuse et styliste, ainsi que leurs assistantes… En d’autres mots, trop de gens pour que je crois que mes parents n’ont pas honte de moi au naturel, mais ce n’est pas grave, il y a longtemps que j’ai abandonné l’idée de leur plaire. Chose plutôt ironique lorsque l’on considère le fait que je suis si timide parce que j’ai peur que les gens ne m’aiment pas! Après mon bain, je n’eus donc presque plus de libertés et encore moins mon mot à dire. Mes cheveux furent relevés en un chignon sophistiqué, élégant et complexe, typiquement chinois. Un joli pic à chignon y fut introduit, vous savez, le genre de pic duquel descendent en cascade des fleurs et petits bijoux? Les fleurs étaient délicates et les petits bijoux se voulaient discrets, mais charmants, le tout de couleurs assorties à ma robe. Ma styliste m’avoua d’ailleurs avoir choisi ma robe en fonction de mes cheveux roses, elle avait opté pour de la haute couture, comme toujours, avec une robe de NE-TIGER, petite robe de couleur blanche avec des fleurs peintes sur la jupe, robe sans manches ni bretelles, le décolleté en cœur n’était pas trop plongeant. C’était mignon, un peu simple, mais j’ai déjà dû porter vraiment pire, alors, je ne me plaindrai pas. Un aperçu? Le tout assorti de sandales discrètes, pas de collier, mais des perles en guise de boucles d’oreilles et c’était tout. La maquilleuse me fit un maquillage discret, mais couvrit le tatouage sur mon bras ainsi que celui sur mon épaule, nul besoin de faire de même pour celui de ma cuisse grâce à la longueur de ma jupe. Ainsi, on commence à accepter les cheveux colorés, mais pas les tatouages… Bon… c’est un début… Ils doivent se dire que ça me passera, que je suis jeune ou simplement que je travaille dans les jeux vidéos, donc que ça me démarque et me rapproche du public cible – le genre de ramassis de n’importe quoi que mes parents sortent aux gens, généralement. Lavée, maquillée, habillée, coiffée et parfumée, je fus expédiée à la voiture qui m’attendait déjà. J’eus à peine le temps de prendre le strict minimum et de le fourrer dans un micro sac à mains qui allaient supposément bien avec la robe. Non mais, comment j’aurais fait pour survivre sans un minimum de technologie, moi?

L’événement était loin de chez moi, malheureusement, le trajet fut donc long et pénible. Heureusement que j’avais mon cellulaire! J’envoyais des messages à Dae Hyun, jetant de temps à autres un regard par la fenêtre. Je lui racontai comment mon réveil avait été pénible et pourquoi. Après tout, il est l’une des rares personnes que je connaisse virtuellement qui connait mon secret. La raison en est simple, il partage le même monde que moi, donc il me comprend. Je ne pus lui dire à quel événement je me rendais, on n’avait même pas pris la peine de me le dire. Une fois sur place, on m’extirpa de la voiture et m’envoya directement dans les bras de « mes chers parents aimants qui s’étaient tant ennuyés de moi ». Ils se sont tellement ennuyés qu’ils ne sont jamais venus me visiter et n’ont pas pris la peine de prendre de mes nouvelles directement depuis mon déménagement, il y a deux ans. Non, ils demandent plutôt des comptes-rendus à mes gardes du corps ou à mon personnel. Cependant, comme je n’ai pas envie de devoir retourner vivre avec eux, je joue le jeu. Sourire timide et humilité habituelle sont de mise. Je reste à leurs côtés, je dis bonjour comme on me l’a appris quand j’étais petite, je ris des petites blagues, je réponds poliment aux questions et je meurs intérieurement. C’est un réel supplice que de devoir interagir avec tous ces gens que je ne connais pas. Ils me font peur. Je les regarde à peine quand ils me parlent et quand je leur réponds, je fixe plutôt mes mains qui jouent avec mon sac à mains ou mes pieds qui ont eu droit à une jolie pédicure, les sandales l’obligeaient. Ce n’est pas grave, les gens le savent que je suis comme ça. Ma réputation me précède : la petite chinoise génie du monde virtuel, mais terriblement réservée dans le monde réel. Dès que mes parents m’ont semblé contentés de mes efforts de sociabilité, je me suis sauvée. Mes mains commençaient à trembler et ma gorge à se nouer. J’avais quelques difficultés à respirer aussi, trop de gens à rencontrer, à se souvenir de leurs noms, trop de gens, trop de pression, trop de gens!

Prise de panique, je cherche des yeux un endroit où me réfugier et après, vous avez compris comment je me suis retrouvée sous cette table. C’est bizarre que ce genre d’endroit me calme, j’en ai conscience, mais ça marche. C’est le principal, non? La première chose que j’avais faite, avait été de sortir mon cellulaire pour voir si Dae Hyun m’avait répondu.

-« Désolée de ne pas avoir répondu avant >_< ! Ils m’ont à peine laissé le temps de ranger mon téléphone quand je suis arrivée et après, j’ai dû rencontrer pleins de gens x_x Et je suis trop nulle avec les gens, je te l’ai déjà dit ;_; Donc je suis sûre qu’ils m’ont tous détestée ;_; » Lui envoyai-je alors comme réponse.

Je levai légèrement la tête, la mise boudeuse et triste, je ne dois pas pleurer, ça gâcherait mon maquillage et tout le monde le saurait! Ils ne me poseraient qu’encore plus de questions! Et c’est justement parce qu’ils m’en ont posé – et que j’ai probablement mal répondu – que j’ai maintenant envie de pleurer et que je me sens si mal! Je pris quelques grandes inspirations, tout en tentant de rester silencieuse, pour me calmer puis rebaisser la tête.

-« Et toi? Comment ça se passe? Mieux que moi j’espère x) À moins que toi aussi, tu ne te caches sous des tables qui sont habillées de jolies et admirablement longues nappes rouge vin! » Lui envoyai-je avec un petit sourire à la fois triste et rieur aux lèvres, même s’il ne pouvait pas le voir.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Mar 7 Oct - 2:14


Donc... tu existes vraiment?!Ma Ai & Kwon Dae Hyun

Une soirée était organisé et mes parents m’avaient force à venir avec eux.  J’avais donc dû me lever plus tôt pour pouvoir me préparer. Cela faisait changement de l’époque ou ma mère refusait que je l’accompagne lors d ce genre de soirée à cause de mon surpoids. Elle prétextait toujours que j’avais autre chose à faire et que cela ne pouvait pas être annulé. En réalisé, j’étais bien installé chez moi à soit regarder la télévision ou jouer au jeu vidéo. Maintenant que j’étais présentable, on peut dire que j’ai eu le droit d’accompagner mes parents dans ce genre de soirée.

Tôt le matin, un styliste est venu passer chez moi. Ma mère avait préparé quelque habit offert par d’un styliste pour lequel elle était mannequin. C’est sûr qu’à ce niveau-là, il avait cela de pratique d’avoir une mère mannequin. Il faut dire qu’on faisait un peu de la publicité pour lui comme toute ma famille allait porté de ses créations. Étant pudique, je préférais aller essayer les vêtements dans ma chambre avant de revenir devant le styliste pour qu’il dise des commentaires.  Au final, on a opté pour une chemise blanche, un veston chic tout en ayant un certain côté décontracté avec des pantalons noir e des souliers propre noir. Au niveau des accessoires, j’avais une cravate noire et une montre. (tenue) Normalement, je ne porte pas de montre, mais dans ce genre d’occasion, j’en portais une. Il a par contre fallu quelque ajustement pour que le tout soit parfait. Cela ne pouvait pas être plus sur mesure que cela. Peu de temps après, la coiffeuse est arrivé. Je me suis donc installé et je la laissai faire son travail. Je n’avais jamais eu de mauvaise surprise avec elle. Ce n’est pas pour rien que je demandais à ce que cela soit elle qui s’occupe de moi.

Une fois préparer, j’ai dû attendre l’arrivé de mes parents. En attendant je parlais avec Ai. C’est une fille que j’ai connu sur internet et j’ai fini par l’ajouter sur kakaotalk. Elle également une héritière comme moi et devait participer à un évènement comme moi, mais ignorait lequel comme elle avait appris à son réveil qu’il en avait un. Quand mes parents sont arrivés, je suis descendu et je les ai salués en voyant que ma petite sœur était également présente. Je la saluai en prenant place dans la voiture. Le trajet se déroula en silence. Pour ma part, je continuais à parler avec Ai, mais également avec Ki hyun. Ce dernier n’était pas là et j’aurais bien voulu que cela soit le cas. Ce genre de soirée à tendance à être longue et la compagnie de son meilleur ami n’est jamais de refus. Vers la fin du trajet, Ai ne me répondait plus j’avais cru comprendre qu’elle devait être occupé.

Une fois arrivé sur place, j’ai resté un moment en compagnie d ma famille pour saluer des personnes. Une des personne a fit la remarque que j’étais moins occuper que quand j’étais plus jeune et je lui répondis que j’avais réussi à trouver un moyen d’être mieux organiser qu’avant. Par la force des choses, j’ai fini par me séparer de ma famille parlant avec une personne qui était un bon client de mon père. Je devais bien sur faire bonne impression devant lui. J’avais senti la vibration de mon téléphone, mais étant en pleine conversation, je n’avais pas pu regarder qui m’avait envoyé un message. C’est quand celui-ci s’est fait interpeller par quelqu’un que je me suis éclipsé et sorti mon téléphone de ma poche. Je souris doucement au message avant de répondre.

« Il n’y a pas de problème. Ils n’ont pas détesté. Je suis sûr que si cela serait le cas, t’es parents ne t’apporteraient plus à ce genre de soirée. »

Ce qui était vrai, du moins avec mes parents. Si je ne serais pas faire bonne impression, je n’étais simplement pas présent. Puis, je reçu un nouveau message. Elle me demanda comment cela se passait pour moi. Quand elle parla qu’elle était sous une table avec une nappe rouge vin, je réalisais qu’elle était surement au même endroit que moi. Il me manquait plus qu’à trouver sous qu’elle table elle était.

« Pour moi, tout va bien. Il faut dire que j’ai croisé un client de mon père avec qui j’ai déjà parler donc ce n’est pas comme si je faisais uniquement des nouvelles rencontres. »

En allant vouloir aller essayer de voir si Ai était sous une des tables de la salle, je me suis faites accrocher par mon père qui voulait me présenté à un couple. Ils étaient tous les deux chinois et étaient PDG d’une entreprise de jeux vidéo. Ceux-ci m’formaient qu’ils avaient une fille plus jeune que moi, mais qu’elle les avait quitté et ne savaient donc pas ou elle était. Cela ne fit que confirmé ce que je pensais et je les saluai et ils ont fini par s’éloigné. J’allais plus vers le fond de la pièce et regarda si il n’avait pas une nappe qui semblait avoir été déplacé. Je décidai par abandonner et simplement lui envoyer.

« Je crois bien que nous sommes au même endroit, je crois ailleurs que mon père m’a présenté à tes parents. Tu peux sortir de ta cachette comme cela on pourra parler de vivre voix. Je suis plus vers le fond de la salle. Je suis seul tu ne pourras pas me manquer. »

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Mer 15 Oct - 6:56

Donc... tu existes vraiment?!
« Chonglin » Ai
feat.
Dae Hyun


 

 



 

 

Dès que je l’avais pu, j’avais été me réfugier sous l’une des tables. Loin des regards, loin des jugements que les gens ont tendance à porter sur les autres. Je me sentais plus à l’aise lorsque je me dérobais ainsi à eux, je ne me sentais nullement à ma place lorsqu’entourée de gens. Non, moi, je suis faite pour vivre devant un écran et avec des amis virtuels. Les vrais gens sont dangereux, c’est du moins ce qu’on m’a toujours dit. Les vrais gens ne sont pas vraiment attentifs, ils sont maladroits et ils peuvent me convaincre trop facilement de faire n’importe quoi… La dernière partie est malheureusement vraie. Souvent, je me dis que j’aimerais être normale, moi aussi… et donc, lorsque je me retrouve en face d’une personne qui m’impressionne, me semble sympathique et avec qui j’aimerais être amie, j’ai tendance à me laisser influencer. Pour le simple raison que je veux plaire à cette personne, je veux être son amie. Je ne sais pas si quelqu’un serait mon ami si j’agissais normalement, il me semble que je suis trop bizarre. J’ai souvent l’impression de vivre dans un monde parallèle… comme s’il y avait un mur invisible entre les gens et moi. Je peux les voir, je peux m’approcher d’eux, mais je n’arrive pas à les toucher, mes mots n’arrivent pas à se rendre à eux… Avec le temps, j’ai abandonné. J’ai accepté de vivre dans mon petit monde bien à moi et j’ai appris à m’y plaire. J’ai fini par comprendre que je pouvais communiquer avec l’extérieur via le virtuel et ça me convient.


Mes parents ne comprennent pas mon monde, ils n’ont jamais tenté de le faire et n’en ont jamais fait partie non plus. Ce sont eux-mêmes qui m’ont mise en marge, qui m’ont éloignée des gens et m’ont tranquillement, mais sûrement coupée du monde. Le monde était dangereux pour une petite fille aussi fragile que moi. Cependant, ils voudraient qu’aujourd’hui je sois une jeune femme modèle, fort sympathique qui discute avec le sourire avec tout le monde? Comment je pourrais le faire? J’ai 20 ans de retard sur les relations sociales IRL. Je fais déjà des efforts pour ne pas pleurer lorsque je me vois dans l’obligation de venir à leurs événements qui me stressent plus qu’ils ne le devraient. Je souris, je joue mon rôle, j’ai simplement l’air réservée… ça semble suffire, même d’en attendrir quelques-uns. Personnellement, je trouve que j’ai l’air pathétique et chaque fois, j’ai peur que ça ne transparaisse et que ça ne donne de nouvelles raisons à mes parents de m’en vouloir. Je ne cherche pas nécessairement leur affection, je ne l’aurai probablement jamais, je le sais, mais je cherche la paix. N’est-ce pas un compromis abordable? De mon point de vue, ce l’est. Je ne pense pas trop en demander, mais bon, je semble souvent être la seule à penser de la manière dont je le fais. Ce n’est pas si grave, il y a tout de même quelques personnes qui me comprennent, lorsque je m’ouvre un peu à eux. Dae Hyun semble en faire partie. Nous ne nous sommes jamais vus, mais nous discutons tout de même pas mal. Il fait partie des gens à qui je parle le plus, cela montre bien à quel point j’ai beaucoup de discussions avec les gens x) Je ne lui parle souvent que de choses légères, de ce qui se passe dans ma vie – donc pas grand-chose d’excitant – et il fait de même. Nos discussions sont rarement philosophiques et profondes, probablement qu’on est encore trop réservés pour cela et puis, en tant qu’héritiers de riches familles, n’est-ce pas devenu une habitude pour nous de garder une certaine distance avec les gens? À moins qu’encore une fois, ça ne soit que moi.

Mais c’est tout de même avec lui que je discutais, via mon cellulaire, alors que j’attendais impatiemment que le temps ne passe. Comme il était lui aussi dans une de ces stupides soirées, il ne me comprenait que d’autant plus.

« Il n’y a pas de problème. Ils n’ont pas détesté. Je suis sûr que si cela serait le cas, tes parents ne t’apporteraient plus à ce genre de soirée. »

Je souris bêtement en lisant sa réponse, c’est idiot, mais ça me rassurait un peu de lire ça. Je ne sais pas s’il a raison, mais je me dis que ce n’est pas complètement faux. En quelques phrases, il avait réussi à me calmer un peu.

-« Haha merci de dire ça ~ C’est trop gentil <3 et ça me soulage un peu, même si je ne comprends pas pourquoi x) » Lui admis-je donc dans ma réponse.

C’est comme ça avec Dae Hyun, je lui parle assez franchement. Après tout, je lui ai bien admis qui je suis, un de mes plus grands secrets dans le monde virtuel… et je ne vois pas l’intérêt de cacher certaines choses, surtout si elles sont aussi simples. Bon, je dis ça, mais s’il était devant moi, je n’arriverais probablement pas à dire un seul mot parce qu’il n’y aurait plus cette distance entre nous, plus cette idée qu’il ne soit que virtuel et non réel. C’est bizarre à expliquer, mais quand on discute avec quelqu’un qu’on n’a jamais vu, il y a toujours ce doute à se demander si la personne existe ou si ce n’est que quelqu’un qui joue un personnage.

-« Pour moi, tout va bien. Il faut dire que j’ai croisé un client de mon père avec qui j’ai déjà parler donc ce n’est pas comme si je faisais uniquement des nouvelles rencontres. »

-« Si c’était un client sympathique, tu as bien eu de la chance! Si c’était un de ces gros monsieurs louches et trop égocentriques, je te plains x)! » Répondis-je avec un petit sourire aux lèvres, essayant de deviner quel genre de personne ça pouvait bien être.

Avant même que je ne m’en rende compte, il avait réussi à sécher mes larmes qui menaçaient mon maquillage et à me calmer un peu. Comme il ne dit rien pendant un moment, j’en conclus qu’il était occupé à discuter ou autres, donc je préférai attendre qu’il ne me redonne signe de vie, plutôt que de le déranger. Je fouillai alors dans mon petit sac à mains pour en sortir ma 3DS, que j’allumai après avoir éteint le son. La discrétion m’y obligeant. Je jouais tranquillement à un petit jeu pas très amusant, mais bon, je n’avais pas eu le temps d’en prendre d’autres et c’était celui qui se trouvait dans ma 3DS alors… je faisais avec ce que j’avais quoi! Mon cellulaire vibra sur ma cuisse, attirant de nouveau mon attention. Je souris en voyant que c’était de nouveau Dae Hyun.

-« Je crois bien que nous sommes au même endroit, je crois ailleurs que mon père m’a présenté à tes parents. Tu peux sortir de ta cachette comme cela on pourra parler de vivre voix. Je suis plus vers le fond de la salle. Je suis seul tu ne pourras pas me manquer. »

Mon sourire s’effaça et mes yeux devinrent ronds comme des soucoupes en lisant son message. Mon visage rougit intensément aussi, j’étais très séduisante. Une chance que les nappes ne sont pas transparentes! Je refermai lentement ma 3DS, retenant mon souffle. Devais-je sortir? Ou lui dire qu’il se trompait sûrement. En fait, il doit se tromper… parce que bon… ça voudrait dire… qu’il existe?! Je veux dire qu’on se rencontrerait?! Pour vrai!?

-« Tu n’as pas peur que ma voix soit étranglée ou cassante? Ou PIRE que j’aie un de ces accents de la mort, même après deux ans à vivre ici et que tu ne comprennes rien? Ou que finalement… ça c’est encore pire, tu comprennes pourquoi je dis toujours que je suis nulle avec les gens! O_O » Lui envoyai-je appuyant nerveusement sur les lettres.

J’attendis un peu, nerveuse, les mains tremblantes. Je me forçai à prendre plusieurs inspirations que j’expirais très tranquillement pour me calmer, puis je me dis que… ce ne serait probablement pas la fin du monde… Après tout, il pouvait se tromper. Nous pouvions aussi ne pas être au même endroit. On pouvait l’être, mais on pouvait aussi ne pas l’être. Je ne savais pas si je voulais qu’il ait raison ou pas… J’avais peur de le décevoir si on se rencontrait, cependant, je me décidai tout de même à sortir de ma cachette, après avoir rangé ma 3DS. Je vérifiai d’abord qu’il n’y avait personne dans les alentours qui pourrait me voir et retournai donc dans le monde terrifiant qui se trouve en dehors de la nappe. Je replaçai vite fait ma robe, j’ai un peu de décence quand-même. Je regardai autour de moi, cherchant cette fameuse personne toute seule. Il y avait effectivement un jeune homme… à deux tables de distance… Je rougis un peu lorsque je croisai son regard. Je m’efforçai à esquisser un sourire, qui s’avéra terriblement timide. Je lui fis un petit signe de la main et m’avançai très lentement vers lui, me demandant s’il n’était pas trop tard pour me cacher sous une autre table, ni vue, ni connue.

-« Et une chinoise aux cheveux roses qui sort de sous une table… c’est facile à manquer? » Lui demandai-je avec une petite voix gênée, osant à peine le regarder.

Probablement moins qu’un homme seul au fond d’une salle.

-« Je… euh… ne sais pas… quoi dire… » Admis-je timidement en rangeant finalement mon cellulaire aussi, puisqu’il semblait se trouver devant moi! « Ma Ai… enchantée… de te voir en vrai? » Tentai-je alors, incertaine, avant de m’incliner de manière respectueuse comme si c’était une première rencontre/présentation.

En fait, c’en était une… sans en être une.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Mer 15 Oct - 20:03


Donc... tu existes vraiment?!Ma Ai & Kwon Dae Hyun

La soirée se passait très bien pour le moment. J’avais rencontré un client avec qui je m’entendais bien. Il faut dire que j’ai eu plus d’une occasion de lui parler et cela faisait que maintenant la conversation était très fluide avec lui. Je n’avais donc pas besoin de faire attention pour faire bonne impression comme il était une des personnes qui me voyaient bien comme l’héritier de la compagnie de mon père. Il faut aussi dire qu’il est un très bon client de la compagnie. Il fait toujours appelle à nous que ce soit pour son site internet, mais également pour une application. Je ne suis pas encore doué pour les applications, mais je travails là-dessus. J’observe justement comment est construit le code de ce client pour m’aider. Mais bon, notre conversation avait été coupée comme il avait été demandé ailleurs. Cela tombait bien comme Ai avait répondu à mon message peu de temps avant. J’avais essayé de la rassurer un peu en lui disant que si les personnes la détestaient, ses parents ne feront pas en sorte qu’elle soit présente. C’était à mon avait logique comme certain parent sont sans pitié pour faire en sorte que l’image de leur compagnie reste impeccable et si leur enfant l’entache, ils vont faire en sorte de la tassé.  J’avais d’ailleurs été mis de côté un moment par ma mère à cause de mon apparence. J’ai été content de savoir que cela l’avais soulagé un peu.

« Mais de rien. »

Elle m’avait par la suite demandé comment cela se passait pour moi. C’est d’ailleurs avec ce message que j’avais cru comprendre qu’on était au même endroit. Je doute fortement qu’il est deux soirées avec des nappes rouges vin. Je lui avais donc que tout allait bien et que j’avais parlé avec un client de mon père que je connaissais déjà. Sa réponse me fit légèrement rire.

« C’est une très bonne personne donc ça va. »

J’avais essayé par la suite de trouver sous quel table Ai pouvait bien être caché, mais c’était mission impossible. Il n’avait aucune table qui semblait être différente d’une autre et je n’allais tout de même pas me mettre à regarder en dessous de toutes les tables. C’était un plan pour me faire remarquer et me faire poser plein de question à savoir ce que je cherche sous les tables. Je du tout de même arrêter ma petite recherche comme mon père m’interpella et je suis donc allé le rejoindre. Il me présenta à un couple chinois qui était les dirigeants d’une compagnie de jeux vidéo. Je les saluai et ceux-ci m’informa qu’ils avaient une fille qui avait à peu près le même âge que moi. Ils auraient bien voulu me la présenter, mais ils ne savaient pas ou elle se trouvait. Ils me disent qu’elle avait les cheveux rose et donc que je n’aurais pas de problème à la reconnaitre. Cela me confirma que Ai était bien au même endroit que moi. Pour faire plus simple, je lui envoyai un message disant de sortir de sa cachette et lui informa que j’étais seul dans le fond de la salle alors que je ne serais pas difficile à manquer. Sa réponse me fit sourire et je lui répondis pur essayer de la rassurer.

« Dis-toi qu’au lien d’écrire tu parle à voix haute. Je suis le même sur kakao que en vraie. Pour ton accent, s’il est comme celui de tes parents, je ne vais pas avoir de la difficulté à te comprendre. »

J’attendis un moment en regardant autour de moi et je fini par voir une jeune fille aux cheveux rose sortir d’une table, cela ne pouvait être qu’elle. Je me suis approché d’elle en lui souriant.

« Je dois dire que cela n’est pas difficile à manquer, mais une chance pour toi, je crois que je suis le seul à l’avoir remarqué. »

Par la suite, elle m’avoua qu’elle ne savait pas trop quoi dire avant de se présenté. Je rangeant mon téléphone n’ayant plus de besoin de celui-ci comme la seule personne avec qui je parlais en ce moment e trouvait devant moi.

« Ravi de finalement de rencontré en vrai, je suis Dae Hyun. »

Je m’inclinai également. Je décidai de reprendre la parole me disant que Ai ne savait pas trop quoi dire en ce moment et que je devrais peut-être prendre plus le contrôle de la conversation.

« Sinon, est-ce que c’est la première fois que tu te caches en dessous d’une table dans ce genre d’évènement? Et aussi, tes parents avaient voulu pouvoir te présenter, mais ils n’ont pas pu le faire comme ils ne savaient pas tu étais où. »

© Lady

_________________
Creepy Halloween aeromonster


Dernière édition par Kwon Dae Hyun le Jeu 16 Oct - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Jeu 16 Oct - 3:44

Donc... tu existes vraiment?!
« Chonglin » Ai
feat.
Dae Hyun


 

 



 

 

Quand on parle à quelqu’un sur internet et qu’on ne met pas sa photo, n’utilise pas de webcam ou de micro, que ce soit pour préserver son intimité, cacher son identité, parce qu’on n’en a pas ou autres… et bien, ça laisse toujours ce petit doute sur l’existence de l’autre. C’est du moins toujours comme ça que j’ai vu la chose. Je me suis toujours préserver de croire que tous les gens avec qui je discute en ligne sont vraiment ceux qu’ils disent être. C’est vrai! Même les gens à qui l’on peut parler dans la vraie vie porte parfois des masques, alors qu’on les voit! Alors les gens sur internet… On peut encore moins être sûr. Bon, je dis ça, mais je sais que ce n’est pas le cas de tous. Je préfère simplement ne pas trop m’embarquer, normalement, dans ces relations. Je me connais et je sais que ça pourrait mal tourner, encore… Donc, ceci expliquant cela, je n’ai jamais cru que je rencontrerais vraiment Dae Hyun un jour. Je n’y étais absolument pas préparée et espère que je ne lui ferai pas trop peur >__<


Je savais qu’il était un héritier lui aussi et donc qu’il devait fréquenter ce genre de soirées mondainement ennuyantes. Enfin, je me disais que s’il était réellement héritier et tout ce qu’il me disait, ça devait être le cas. Cependant, je ne m’attendais pas à le croiser un jour dans ces dites soirées et encore moins à ce qu’on sache tous les deux qu’on est au même endroit au même moment, donc qu’on se rencontre pour vrai! Ah non, c’est vrai, il m’est arrivé d’y penser pour rire, mais pas de croire que ça se passerait dans la vraie vie! C’est stressant quand ça arrive dans la vraie vie! Il faut être à la hauteur de ce que la personne pense de nous! Je ne sais pas moi comment il m’imaginait! Je ne sais pas moi comment il pense que j’agis en vrai! En vrai, je bafouille, je rougis et je me cache sous les tables! Ça n’a rien à voir avec mon vocabulaire élaboré que j’utilise lorsque j’écris! Au pire – ou au mieux, je ne sais pas – je suis aussi expressive que ma tonne d’émoticônes. Enfin, mon visage parle pour moi.

-« Dis-toi qu’au lien d’écrire tu parle à voix haute. Je suis le même sur kakao que en vraie. Pour ton accent, s’il est comme celui de tes parents, je ne vais pas avoir de la difficulté à te comprendre. »

-« Non mais... l'accent c'était qu'une excuse xD! C'était un moyen subtil de dire... arf... comment dire... ah bah et puis, tu le sais déjà que j'ai peur des gens x) ^^' que j'ai peur d'avoir l'air bizarre... et en disant ça, je ne m'aide pas.... je vais donc me taire xD! » Lui envoyai-je, les doigts tremblant alors que j'appuyais sur la touche ''envoyer''.

Après ÉNORMÉMENT d’hésitation pour ma part, j’avais fini par sortir de ma douce et chaleureuse cachette. Pourquoi ai-je fait ça? Depuis quand j’ai le courage d’aller voir des gens, moi? C’est probablement parce que ce n’est pas un pur inconnu… On se parle tellement que c’est comme si je le connaissais un peu. C’est bizarre à dire, mais je ne sais jamais si je peux affirmer connaître une personne parce que je lui parle à tous les jours via plusieurs plateformes ou si ça ne compte pas, puisque ce n’est pas IRL. Personnellement, je serais portée à dire que oui, mais beaucoup semble dire que non, alors ça me laisse perplexe. Enfin bref, ça suffit le stress! On le met sur pause, trente secondes, on replace sa robe et on cherche Dae Hyun. Le stress reprendra naturellement ses droits, que je le veuille ou non, quand il sera devant moi! Je le trouvai assez vite et il semblait m’avoir vue aussi, puisqu’il s’avançait vers moi. Une fois face à face, je lui avais lancé une petite blague en lien avec le dernier message qu’il m’avait écrit. C’était une manière, probablement stupide, de m’assurer que c’était bien lui et que je ne parlais pas à un autre homme seul au fond d’une salle. Qui sait? Je ne sais même pas comment il a fait pour savoir que nous étions à la même soirée!

-« Je dois dire que cela n’est pas difficile à manquer, mais une chance pour toi, je crois que je suis le seul à l’avoir remarqué. »

-« Je l’espère bien… Je n’imagine pas la tête de mes parents s’ils me voyaient… » Répondis-je, réfléchissant à haute voix.

Un petit rire nerveux m’échappa, me rendant compte que j’avais dit ça tout haut. J’essayai de le taire en mettant ma main devant ma bouche, mais malheureusement, ça ne s’attrape pas un rire, donc ça ne marche pas. Je levai timidement les yeux pour voir la réaction de Dae Hyun, espérant ne pas déjà l’avoir découragé, sait-on jamais. Je pris ensuite la parole, si on peut le dire comme ça, me présentant de manière plus «normale» bien que dans ce cas-ci, ça a surtout dû paraître maladroit et bizarre.

-« Ravi de finalement te rencontrer en vrai, je suis Dae Hyun. »

J’esquissai un petit sourire, ravie et rassurée qu’il se prête comme ça au petit jeu et qu’il ne m’ait pas simplement lancé un regard plein de jugements.

-« Sinon, est-ce que c’est la première fois que tu te caches en dessous d’une table dans ce genre d’évènement? Et aussi, tes parents avaient voulu pouvoir te présenter, mais ils n’ont pas pu le faire comme ils ne savaient pas tu étais où. »

Un autre petit rire m’échappa en entendant sa question. Encore une fois, je mis ma main devant ma bouche, alors que je rougissais tranquillement. Je détournai le regard, les tables m’invitant à venir me cacher de nouveau pour camoufler mon embarras, mais je finis par me ressaisir un peu et reposai mon regard sur Dae Hyun. Cela dit, j’étais toujours gênée.

-« Je… euh… me sens… ouais… très crédible et très adulte… de t’admettre que non, ce n’est pas la première fois et que je fais ça… à… chaque fois… » Lui admis-je en bafouillant.

Mes parents ne m’ont jamais vraiment mis dans une situation me permettant de développer mes skills au niveau social. J’étais trop fragile. Je n’ai jamais eu d’amis de mon âge que je voyais sur une base régulière, que les enfants de leurs riches et puissants amis que je voyais lors de fêtes et encore là, les autres enfants me trouvaient déjà bizarre. Je n’ai toujours été entourée que de mes jeux vidéo et de mes domestiques…

-« Je ne sais pas vraiment… comment agir avec les gens… donc à défaut de pouvoir partir, je me retire après avoir joué mon rôle un minimum. » Lui admis-je simplement, ne sachant pas si je parlais trop en utilisant ces termes qui en disaient long. « Je ne sais pas si je t’aurais reconnu, si mes parents nous auraient présentés! » Ajoutai-je alors en riant, changeant un peu le sujet, celui-ci étant plus léger. « Je t’imaginais un peu moins chic, je crois… » Admis-je avec un petit sourire timide.

Ce n’était pas un reproche, un simple aveu qui s’échappa de lui-même, sans me demander mon avis! Je rougis un peu et détournai le regard, ne sachant pas ce qui m’avait pris de dire ça!

-« Finalement, comment tu trouves mon accent? » Lui demandai-je alors, pour faire oublier ce que je venais de dire.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Ven 17 Oct - 0:09


Donc... tu existes vraiment?!Ma Ai & Kwon Dae Hyun

Je dois dire que je ne m’attendais pas à rencontrer Ai en personne aujourd’hui. Il faut surtout dire que je ne savais pas qu’elle était dans le même évènement que moi. Je l’avais simplement comprit quand elle a parlé des nappes rouge vin et par e fait que j’ai rencontré ses parents par l’intermédiaire de mon père. Comme je ne pensais pas regarder sous toutes les tables, j,ai simplement décider de lui envoyer un message pour qu’elle quitte sa cachette et qu’on puisse se parler de vive voix. C’était à mon avis un peu stupide de ce parler via kakaotalk alors qu’on se trouve dans la même pièce. Celle-ci ne semblait pas être sûre et j’ai essayé de la rassurer du mieux que je pouvais. Si elle me parlait comme elle le fait via message, je ne vois pas où serait le problème. Son message me fit sourire et je lui répondis.

« Justement, je le sais déjà, donc ce n’est pas comme si cela sera nouveau et tu pourras te pratiqué avec moi, je ne vais pas te jugé Wink »

Cela prit un moment avant qu’elle sorte de sa cachette. Je ne l’avais bien sûr pas manqué. Je doute qu’il est d’autre personne qui se cache sous les tables. Si c’était le cas, je commencerais à me demander si cela n’est pas la mode de faire cela. Je suis donc allé à sa rencontre. Une chance pour elle, j’étais surement le seul à l’avoir remarqué. Il faut dire que j’étais au courant et que justement je regardais précisément dans le bas des tables, ce qui n’est normalement pas le cas des autres qui sont en train de parler.

« Il faut dire que je le savais et je doute que d’autres personne regardent dans la direction des tables comme ils sont tous occuper à parler. »

Par la suite on s’est présenté. C’est tout à fait normal comme s’était la première fois qu’on se rencontrait réellement bien qu’on s’est beaucoup parler avant. Je lui ai par la suite demandé si c’était la première fois qu’elle se cache en dessous d’une table ainsi avant de rajouter que ses parents avaient voulu nous présenté. Celle-ci avoua que ce n’est pas la première fois comme elle le fait à chaque fois. Je me demande bien pourquoi, elle apprit cette habitude. Je sais qu’elle a de la difficulté à communiquer, mais cela ne veut pas dire de se cacher en dessous des tables. Je ne lui demandai pas par contre la raison.

« Oh, je vois. Est-ce que quelqu’un t’a déjà surpris? »

Cela aurait bien pu arriver. J’espère juste qu’elle n’avait pas tombé sur un adulte si cela avait été le cas. Elle finit par dire qu’elle ne sait pas comment agir avec les gens et à défaut de pouvoir partir, elle s’éclipsait après avoir joué son rôle au minimum. J’imagine bien que ses parents veulent qu’elle soit un minimum présente. J’acquiesçai doucement. Elle continua en disant qu’elle ne sait pas si elle m’aurait reconnu si ses parents nous avaient présentés. Puis avoua qu’elle me voyait moins chic.

« Moins chic? Vraiment? »

Puis, elle changea de sujet en me demandant ce que je pensais son accent.

« Il est sympa et c’est facile à comprendre. »

Je souris doucement.

« Par contre, est-ce que tu me demande cela pour changer de sujet de conversation? Pour quelqu’un qui dit qui a de la difficulté à interagir avec les gens, je trouve que tu te débrouilles bien. »
©️ Lady


[hrp: je fais pas full avancer le rp donc si cela ne convient pas, je peux rajouté quelque chose]

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Ven 24 Oct - 20:28

Donc... tu existes vraiment?!
« Chonglin » Ai
feat.
Dae Hyun


 

 



 

 

J’avais un peu hésité – non beaucoup – à sortir de ma cachette pour aller rejoindre mon ami qui n’était pas si virtuel que ça, pour la première fois depuis que l’on se connaissait. J’avais peur qu’il ne se soit fait une autre image de moi et qu’il ne se retrouve, du coup, déçu par ma petite personne. Je sais que je parle honnêtement sur internet, je ne m’invente rien sinon le statut social de Chonglin, mais comme je lui ai déjà avoué que ce n’était qu’une image pour pouvoir respirer un peu… Je ne lui ai jamais menti ou raconter n’importe quoi. Il a donc pas mal tout ce qu’il faut pour se faire une idée assez fidèle de ma personnalité. Il faut dire que je ne lui ai pas caché non plus mes excentricités physiques, il sait pour mes tatouages et la couleur de mes cheveux – comme tout le monde qui me parle sur une CB – mais quand-même. Je ne sais pas… peut-être que je flipe pour rien, Dae m’a tout de même assuré qu’il ne me jugerait pas et aussi idiot que ça paraisse, ça m’a donné un peu de courage.

Heureusement pour moi, je suis devenue une experte dans l’art de me faufiler sous les tables sans être vue et de sortir de ma cachette sans faire un tour de magie ratée – vous savez, celui où le magicien tire sur la nappe sans que rien ne quitte sa place sur la table. Après m’être assurée d’être un minimum présentable, j’avais été retrouver mon ami, m’avançant vers lui à petits pas. Personnellement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre en le rencontrant. Il est vrai que je m’étais fait une petite idée de ce qu’il pourrait avoir l’air, puisque je lui parlais si souvent et que c’est toujours plus agréable de s’imaginer un visage et une voix plutôt que juste son écran de cellulaire, mais ça restait tout de même très vague. Je m’attendais à quelqu’un de soigné, c’est vrai. À quelqu’un qui paraît bien aussi, mais ça, j’ai l’impression que c’est simplement une attente que je me fais de tous les gens avec qui je discute et que j’aime bien, ils ont une belle personnalité, donc je les imagine en conséquence. Comme nous nous parlions sur une base plus décontractée, je l’imaginais moins chic. Je sais que c’est stupide, mais c’est comme ça. Ça me fait donc un peu bizarre de le rencontrer alors qu’il est aussi élégant. J’ai l’habitude de lui parler depuis mon salon, alors que je suis en pyjama et bien emmitouflée dans mes couvertures… donc je me disais qu’il était probablement dans un état similaire au mien. Cela dit, je ne me plaindrai pas qu’il ne me voit pas, dès la première fois, avec les cheveux en bataille, la face toute dégueue et en pyjama tout croche…

Je ris un peu lorsqu’il tenta de me rassurer en me disant que ce n’est pas tout le monde qui fixe les tables. Je m’imaginais la scène, moi qui sort, pensant être discrète, mais qui, en levant la tête, vois tous les yeux rivés sur moi. La scène est à la fois très drôle et horrifiante. J’imagine que l’événement devrait être d’un ennui mortel pour que tous les invités se retrouvent ainsi à fixer le mobilier. La réputation de l’hôte serait ruinée après un truc comme ça. Ce serait probablement moi l’hôtesse d’un tel désastre… à moins que ce ne soit un LAN party, parce que là, je crois que je pourrais étrangement bien me débrouiller – si je ne tue pas les invités avec mon esprit de compétition qui s’enflamme lorsqu’il est question de jeux… Mon esprit revint cependant à la situation présente et comme je ne savais pas exactement ce qui était de mise dans un tel cas, je me présentai. C’est idiot de le faire quand on se connait déjà, non? Mais, j’ai un peu paniqué, je l’admets et puis… on ne s’était jamais dit nos noms complets… alors… je ne sais pas… bref… je me cherche des excuses pour expliquer mon comportement bizarre! Il me posa une petite question sur mon étrange habitude, à laquelle je répondis honnêtement, même si c’était un peu gênant.

-« Oh, je vois. Est-ce que quelqu’un t’a déjà surpris? »

Je hochai timidement la tête d’abord, pour répondre par l’affirmative, me mordant les lèvres.

-« C’est arrivé quelques fois… » Marmonnai-je avec embarras. « Mais… rien de grave n’en a découlé… » Ajoutai-je, me disant qu’il y avait au moins ça de bien.

J’avais fait un effort pour ensuite continuer la conversation, me disant que je lui parle à pratiquement tous les jours de manière virtuelle normalement… Donc, que je devrais bien être capable de mettre de la voix sur mes mots et les dire. Ce n’était pas si facile et je disais un peu n’importe quoi, espérant qu’il ne s’en rendrait pas compte… Malheureusement, ce ne fut pas le cas.

-« Moins chic? Vraiment? »

Je rougis un peu, puis changeai de sujet. Je n’avais pas dit ça dans le but de le vexer, vraiment pas! Mais m’expliquer me semblait continuer sur la voie embarrassante et avec cette histoire de table et de moi qui est toute stressée, vous ne croyez pas que j’étais déjà assez loin sur cette voie?

- « Il est sympa et c’est facile à comprendre. »

Je souris bêtement à sa réponse, aussi stupide que cela soit, ça me faisait plaisir à entendre. J’ai travaillé dur sur mon coréen afin de pouvoir le parler de manières fluides et qu’on me comprenne malgré mon accent. Cependant, j’ai toujours peur de sonner comme une touriste qui doit sortir son dictionnaire pour se faire comprendre. Je le remerciai d’un petit hochement de tête enthousiaste.

-« Par contre, est-ce que tu me demande cela pour changer de sujet de conversation? Pour quelqu’un qui dit qui a de la difficulté à interagir avec les gens, je trouve que tu te débrouilles bien. »

Prise la main dans le sac! Je rougis du coup et penchai la tête vers l’avant, en me mordant les lèvres. Je pouvais m’y attendre, c’est vrai, à ce qu’il ne le comprenne… mais j’avais fait un effort là! Je relevai la tête après quelques secondes, affichant un sourire désolé.

-« Un peu… mais je me demandais vraiment si… ce que je dis est compréhensible malgré… mon accent… » Admis-je avec un léger embarras.

Je lançai un petit regard hésitant à son visage, espérant qu’il ne soit pas fâché pour si peu. Mes mains se joignirent, je ne savais pas quoi faire d’elles et je devais pourtant faire quelque chose pour me calmer un peu.

-« J’imagine que… je suis… un peu plus à l’aise avec toi… qu’avec un pur inconnu… puisque nous avons l’habitude de pas mal se parler… » Ajoutai-je finalement, après avoir pris le temps de trouver mes mots.

Je lui fis un petit sourire, comme si je cherchais un argument pour appuyer ce que je venais de dire et que seulement ça me venait en tête. Je passai ma main sur ma nuque, cherchant ce que les gens normaux font dans ces occasions… Je ne sais pas vraiment, puisque je me cache sous les tables, je ne les vois pas ces dits gens normaux…

-« Tu sais que je me cache sous les tables… durant les événements de ce genre… mais toi… comment tu fais pour… y survivre et t’amuser, normalement? » Lui demandai-je alors, laissant tomber l’idée d’être originale.

Bon, je n’aidais probablement pas à ma cause en lui rappelant mon étrange habitude, mais il est déjà au courant alors… Je ne vois plus tant ce que ça pourrait changer.

-« Et quand j’ai dit… que je t’imaginais moins chic… ce n’était pas pour te vexer… C’est juste… qu’on se discute sur une base plus… euh… on se parle de manières… plus décontractée… je crois… donc… je ne t’ai pas vraiment souvent imaginé… aussi chic… mais… ça te va bien… et… et je vais me taire maintenant… parce que c’est embarrassant… » Dis-je de plus en plus gênée, rougissant à vue d’œil avant de me taire pour vrai et de pencher la tête pour cacher mon énorme embarras.

Pourquoi il a fallu que je finisse comme ça? Je ne pouvais pas juste dire la partie qu’on se parle de manière plus décontractée? En plus, dire que je l’imaginais nianiania… ça ne sonne pas bizarre? Qu’est-ce qu’il va croire après?! Oh mon dieu! Pourquoi j’ai dit ça? Pourquoi j’ai dit tout ça? Pourquoi je ne me suis pas simplement tue.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 4eme année / administration
Secret(s) : J'ai déjà eu un surpoids plus jeune et j'ai une maladie cardiaque qui fait que je dois avoir un simulateur cardiaque.
Messages : 107
Etoiles : 14
Date d'inscription : 25/05/2014
Relations : ici



MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun Lun 27 Oct - 3:17


Donc... tu existes vraiment?!Ma Ai & Kwon Dae Hyun

Je ne me doutais pas que la jeune demoiselle avait cette habitude de se cacher en dessous des tables. Qui sait, nous avions peut-être été dans un même évènement sans même le savoir comme celle-ci était dans sa cachette. Il faut dire que je n’ai pas cette habitude de regarder en dessous des tables et que je ne vais pas plus la prendre. Il était plus simple de lui envoyer un message pour lui demander de sortir de sa cachette. Je me demandais par contre, si quelqu’un avait déjà découvert et cela fut effectivement le cas. Une chance pour elle, cela n’avait été rien de grave. Ce n’est peut-être pas tout le monde qui réagirait aussi bien ou n’irait pas en parler à tout le monde qui veut bien l’entendre qu’une jeune demoiselle se cache sous les tables. Il faut aussi dire que je doute que quelqu’un excepte les tables pour voir si quelqu’un allait s’y cacher. Il faudrait que la soirée soit vraiment ennuyante pour prêter attention au mobilier.

« Je suis content de savoir que rien de grave se soit passé. »

Celle-ci fit par la suite comme commentaire qu’elle m’imaginait moins chic. Je me demandais bien pourquoi, mais je ne l’ai pas su tout de suite comme elle changea tout de suite de sujet pour parler de son accent. Celui-ci était bien sympathique je dois dire et simple à comprendre. Je n’avais pas besoin de me concentrer énormément pour être sûr de bien comprendre ce qu’elle disait. Elle avait surement travaillé fort pour arriver et ses efforts en valaient la peine. Je lui demandai par la suite si elle avait essayé de changer de sujet et elle dit que c’était un peu cela bien qu’elle voulait vraiment savoir si elle était  compréhensible malgré son accent.

« Je vois. Tu n’as pas à t’inquiéter pour ton accent. Si cela n’aurait pas été compréhensible, j’aurais surement déjà demandé à répéter quelque chose. »

C’est vrai, je n’aurais pas hésité à lui faire répéter quelque chose si je n’avais pas compris quelque chose je préfère avoir bien comprit que de répondre quelque chose qui n’a pas vraiment de sens. Elle me demanda comment je fais pour survivre à ce genre d’évènement et m’y amuser normalement. Je réfléchis un moment avant d’y répondre.

« Je doute que je m’amuse comme c’est très formel comme évènement, mais j’essaie simplement de m’intégrer un peu et à aller parler au personne que je connais. J’imagine que c’est à force qu’on commence à mieux y arrivé et à connaitre plus de personne. Il faut aussi dire que je participe à ce genre d’évènement depuis que je suis tout jeune.»

Il est vrai que j’avais eu de la difficulté à me réintégré quand j’avais été mis hors e ce genre d’évènement par ma mère. Il avait eu plusieurs nouveau visage que je ne connaissais pas, mais une chance que j’avais une bonne mémoire et que j’avais reconnu certain ou que ceux-ci m’avait reconnu quand mon père disait qui j’étais. À force, j’avais reprit à faire mes marque. Je ne lui avais bien sûr pas dit que je n’étais pas allé à des évènements durant mon adolescence comme je devrais lui expliqué la raison et je préfère ne pas en parler. Elle m’expliqua qu’elle m’imaginait moins chic parce qu’à la base on se parlait de façon plus décontracté et que c’est donc à cause de cela.

« Cela ne m’a pas vexé, ne qu’inquiètes pas. Ce n’est pas comme si je m’habillais aussi chic à tous les jours, mais j’imagine que tu pourras t’y faire. Tu es à Élite Korea non? Tu pourras le remarqué si on se croise dans les corridors. »

Je souris doucement. Je dois dire qu’elle était vraiment mignonne. Je fini par reprendre la parole.

« Par curiosité, tu m’imaginais comment? Si tu ne veux pas me le dire, je comprends, mais ne qu’inquiètes, je ne vais pas mal e prendre si tu me le dit. Je me demande juste quel genre l’image je projette sur internet. »
© Lady

_________________
Creepy Halloween aeromonster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun

Revenir en haut Aller en bas
 

Donc... Tu existes vraiment?! ▬ Dae Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeux vraiment trop drole!!!
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Il est vraiment bouché !
» Choi Seung Hyun
» Baek Hyun [a finir]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heirs & Secrets :: Séoul City :: Habitats :: Villas-