AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Internet nous sauvera tous (Ma Ai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 22
Année et Filière : 2ème année en art.
Secret(s) : il a un frère jumeau, mais il fait à présent comme si celui-ci n'avait jamais existé.
Messages : 60
Etoiles : 3
Date d'inscription : 09/06/2014
Relations : ça se mange ?



MessageSujet: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Jeu 16 Oct - 23:34


En ce moment, je n'ai rien envie de faire. Rien ne me motive vraiment, tout m'ennuie...Travailler sans cesse devient assez agaçant, mais je ne veux pas me reposer sur l'argent de mes parents. Je dois évidemment m'engager moi-même dans un avenir réussi et une vie avec un emploi qui me plaira. Je n'ai même pas d'idée de ce que je veux faire plus tard, mais bon... La vie à Elite Korea n'est pas des plus faciles. Les gens ne sont pas toujours agréables et sympathiques, bien que je sois quelqu'un de plutôt respecté dans le milieu. Je soupire et me dirige dans les couloirs. L'autre jour, j'ai passé la journée avec mon meilleur ami, et ça a finit en bagarre... J'ai tout perdu: mon passeport, ma carte d'identité, mon argent, mon portefeuille, une veste, mes chaussures... Comment peut-il exister des mecs pareils, qui ne savent pas travailler, et qui préfèrent aller agresser les gosses de riches?

Je me demande si Sen Min va mieux. Après tout, ils n'y sont pas allé de main morte... Je me mordille la lèvre rien qu'en y repensant. C'est vraiment le genre de choses qui m'effraient, les agressions comme ça, la violence, les menaces. Ça me rappelle de mauvais souvenirs. Je chasse ces mauvaises pensées et me concentre sur quelque chose de plus positif. Je vais bien me comporter comme d'habitude, prendre un bon déjeuner, rentrer chez moi, travailler une petite heure, puis aller sur mon ordinateur et me reposer. Tout simplement: c'est ce qu'il me faut. Je n'ai plus trop le temps de passer sur les forums en ce moment, encore moins de jouer aux jeux vidéos. Je vais m'accorder une ou deux heures ce soir. Il y a aussi de nombreuses personnes sur Internet avec lesquelles je n'ai pas pu parler depuis quelques temps.

Je prends mon temps dans les couloirs. Ce n'est pas non plus comme si j'étais impatient d'entrer en cours. J'évite les groupes de filles maquillées comme des voitures volées, ou les grands garçons imposants, bruyants, prétentieux. Sans faire attention, je bouscule légèrement quelqu'un. « Pardon. » En temps normal, j'aurais pu me contenter de murmurer ce mot, et m'en aller sans plus rien demander. Mais lorsque mon regard se pose sur la personne que j'ai dérangée, quelque chose retient mon attention. Tout d'abord, le fait qu'elle ait l'air aussi surprise que moi. Ensuite, ses cheveux roses... Son tatouage sur l'épaule, son chandail, et le fait que c'est une jeune fille. Je suis certain de ne l'avoir jamais vue. Pourquoi est-ce que j'ai l'impression de la connaître? Je me mords la lèvre et baisse les yeux, m'apprêtant à m'excuser à nouveau et à partir rapidement. Je suis si mal-à-l'aise avec les filles!

Pourtant, je ne peux pas. Je la connais c'est sûr! Le pire est qu'elle semble hésiter aussi, quant à moi. Elle me fixe exactement comme je la fixe. Je me mordille la lèvre, hésitant. C'est la première fois que je vois quelqu'un avec les cheveux roses ici. A part moi en ce moment... Quelque chose que j'avais oublié me revient à l'esprit. Une discussion avec une fille sur un forum. Une fille que je connais depuis plusieurs années déjà, mais seulement sur Internet. Elle avait affirmé avoir les cheveux roses, ainsi qu'un style plutôt particulier, tout comme la personne que je dévisage en ce moment. Et j'avais répondu avoir aussi les cheveux de cette couleur, en ce moment... Si la fille en face de moi est ma chère amie du net, alors elle doit aussi penser à cela, et c'est pourquoi elle me regarde avec étonnement... Il faut dire que, comme d'habitude, je suis assez extravagant. Jean noir déchiré, haut bleu marine sans manche, chaussures colorées, et, évidemment.. le fameux rose que nous avons en commun, ahah.

Je me force à laisser ma timidité face à la gente féminine de côté. Je me plante face à elle, et me penche légèrement, parce que la différence de taille est flagrante quand même. « Excuse moi... » J'esquisse un léger sourire, qui se veut avenant et sûr de moi. « Je ne savais pas que tu étudiais à Elite Korea, dis-moi. Ça fait combien de temps que l'on se croise sans se reconnaître? » Bah tiens, si ce n'est pas elle, j'aurai l'air con. Je la regarde avec un air interrogateur, impatient d'entendre sa réponse. Si, au contraire, cette jeune fille d'environ mon âge, extravagante et plutôt mignonne, était ma meilleure cyber amie depuis des années...? Ce serait amusant, vraiment. Je me demande si elle serait aussi réjouie de me rencontrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Lun 20 Oct - 8:18

Internet nous sauvera tous
« Chonglin » Ai
feat.
Soo Hyun


 

 



 

 

En ce moment, tout va bizarrement. Je ne comprends pas trop le chemin qu’emprunte ma vie, parce que oui, ma vie semble avoir développé une conscience qui lui est propre, ces derniers temps. Vous savez comme ces intelligences artificielles qui se rebellent contre leur créateur? Bon, je ne dis pas que je suis la créatrice de ma vie, mais j’en suis tout de même la source, sans vouloir être égocentrique. Si je ne suis pas, ma vie n’est pas. La vie continue, certes, mais comment la mienne pourrait continuer sans moi? Il faut dire que mes parents ont repris les choses là où ils les avaient laissées lorsqu’ils m’ont permis, il y a deux ans, de venir m’installer ici. Le tout me paraît, tristement aujourd’hui, comme le calme avant la tempête. La tempête débutant à peine… avec le rendez-vous qu’ils m’avaient arrangé, sans me prévenir ou me demander mon avis! Merci chers parents d’avoir planifié pour moi mon premier rendez-vous à vie… Non pas que je croyais vraiment en avoir un jour, mais bon, le choisir moi-même, ça aurait été cool… Enfin, ce n’est pas grave, j’y ai survécu, même si j’ai eu peur au début! Si ça n’avait été que ça… il a fallu que j’apprenne, une semaine après, que mes parents avaient eu l’obligeance d’organiser mon mariage avec un inconnu! J’admets que ça m’a dégoûtée. Je me suis sentie ridiculisée et simplement utilisée… Malgré tout ça, Chonglin continue d’avoir une vie simple, lors des rares fois où je trouve le courage d’aller en ligne. Car, avec tout ça, j’ai plus envie de jouer à des jeux sur console, en solitaire, que de m’imaginer une vie à laquelle je n’ai pas droit…

J’aime bien ma vie, en général. Je ne me plaindrais pas qu’elle soit comme dans un jeu vidéo, mais bon, elle est bien comme ça aussi. Parfois, je me demande si j’échangerais vraiment de vie avec mon alter ego, qui, d’ailleurs n’existe pas. Sur internet, je me fais passer pour Chonglin; une chinoise toute simple, de classe moyenne qui étudie et travaille comme tout le monde. En fait, je ne change pas vraiment ma personnalité quand je suis sur internet, je reste la même, j’avoue ouvertement et en riant que je n’ai aucune habilité à parler avec les gens dans la vraie vie. La différence réside uniquement dans le statut social et dans le prénom.  Je ne cache pas le fait que je suis riche de peur que les gens ne veulent devenir amis avec moi pour ça ou par peur que quelqu’un ne tente de hacker mon ordinateur pour trouver quelque chose de compromettant – de toutes manières, ce serait du temps perdu, parce que je sais qu’il y a déjà des gens qui perdent leur temps à tenter la chose, donc des gens de plus ou de moins… Non, c’est simplement parce que j’aime avoir cette vie banale comme tout le monde, pendant quelques heures. Ne pas avoir à surveiller tout ce que je dis ou comment je le fis. Les gens normaux ne semblent pas obligés d’avoir l’air de mener une vie parfaite, ils ont des problèmes et les affichent plus ou moins. Tout n’est pas secret d’état pour eux. Je peux librement dire que j’ai des problèmes avec mes parents sur une CB, par exemple et ça ne sera choquant pour personne. Contrairement à la vraie vie où si je dirais ça, ça ruinerait l’image de ma famille.

Cela dit, j’ai quelques amis virtuels de longues dates qui connaissent ma véritable identité ou du moins, mon statut ou le simple fait que je sois riche. Enfin, vous comprenez le principe, ils ne savent pas tout, mais savent ce que je tends le plus à cacher sur internet. Cela dit, je n’ai jamais osé parler de mon expérience à Montréal sur internet… Il y a des limites à étaler sa vie personnelle, que ce soit sous un faux nom ou pas. C’était le cas de Dae Hyun, un autre héritier rencontré sur un forum d’entraide, il y a quelques années. Nous avons étonnamment finis par nous rencontrer en personne, il n’y a même pas un mois de cela. Ce fut un pur hasard et ça m’a étonnamment fait comprendre que parfois… les gens derrière l’autre ordinateur sont vrais! Si, si! Je vous le dis! Ce ne sont pas tous des gars qui se font passer pour des filles et vice-versa, ils sont parfois réels! Ça m’a aussi poussé à me dire que le monde est étrangement petit, malgré ce que l’on pense tout le temps. Les gens sont réels et sont parfois plus près de nous qu’on ne le pense. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, qui me disait toujours que les gens vivent dans un monde parallèle au mien et qu’ils ne sont, très souvent, pas ce qu’ils prétendent être… ça m’a fait un choc. La révélation de l’année! De maître Yoda une autre leçon c’était! Enfin, bref, je me calme et tout le monde comprend ce que j’essaie maladroitement d’exprimer, okay? Parce que non, je ne vais pas m’attarder davantage et essayer de réexpliquer. Mes explications ne seraient qu’encore plus ambiguës. Comme mon cerveau.

Il faut dire que mon cerveau fonctionne bizarrement, en général, alors imaginez en ce moment! Alors qu’on le contraint de plus en plus souvent à se démener dans des situations réelles avec des gens réels en live action! Des gens qu’il ne connait pas en plus. Il est déjà épuisé le pauvre et je crains que ce ne soit que le début… Je me réjouis cependant en me disant que ma journée est déjà terminée, alors que pour beaucoup d’autres, elle n’en est qu’à la moitié. Bon, d’accord, c’est triste pour mon professeur qu’il soit malade et doive donc s’absenter, mais pour moi, ça me laisse du temps de liberté pour rentrer m’enfermer chez moi! Me barricader un peu et ne parler à personne. Ça me fera du bien. Ça fera du bien à tout le monde, puisque comme ça, je n’ennuierai personne avec mes tentatives de conversation qui sont au final un désastreux babillage incompréhensible. Vous pouvez demander à mon futur mari son avis… Pour la énième fois, un frisson d’effroi me parcourut à cette pensée. Je n’en reviens encore pas… C’est juste… simplement… non. Non. Non. Je… non. À cause de ce refus total et global, mon cerveau en oublia comment fonctionner correctement et de continuer à me diriger comme il le faut. Résultat, j’accrochai un autre élève, alors que je fais généralement très attention à avoir le moins de contacts possibles avec les autres. Mon look particulier attire déjà bien assez l’attention sans que j’aie en plus besoin d’aller vers les gens. D’ailleurs, je ne comprends pas ce qu’il a de si particulier mon look… Si c’était une de leurs idoles qui s’habilleraient comme ça, ce serait cool, mais puisque c’est moi, un t-shirt rayé verticalement rouge et blanc avec du fast-food Hello Kitty, des pantalons taille haute et des talons hauts un peu excentrique, c’est «bizarre». Un aperçu? Mes parents ont essayé de me faire comprendre qu’avec le titre d’héritière venait un look particulier, mais bon… c’est justement peut-être parce que ça vient d’eux que je n’aime pas.

Enfin, bref. Je disais donc que j’ai accroché un autre élève, à moins que ce ne soit lui qui m’ait accroché, peu importe. Je m’étais alors retournée pour m’excuser discrètement, comme toujours, mais m’arrêtai net en voyant la dite personne, qui d’ailleurs s’excusa en premier.

-« Pardon. »

Je me contentai d’un petit hochement de tête, la bouche légèrement entrouverte à cause de l’étonnement. J’avais l’air super intelligente, merci – BIM! M’en rendant compte, je refermai rapidement la bouche et rougis, détournant le regard une fraction de secondes, espérant qu’il n’ait rien vu. Cependant, je reposai rapidement mon regard sur lui, étonnée qu’il n’ait pas repris sa route. Lorsque je m’étais retournée vers lui, quelque chose chez lui semblait m’avoir frappé – outre sa personne, lorsqu’on s’est accrochés. Je ne saurais dire pourquoi, mais j’avais cette étrange sensation de le connaître, alors que non… En le regardant, je ne me rappelle pas l’avoir déjà vu. Je le dévisageais cependant, cherchant pourquoi il m’était si familier. C’était d’autant plus étrange puisque lui aussi me fixait et que son regard ne semblait pas dire « C’est qui cette fille excentrique folle qui me dévisage comme ça?! ». Croyez-moi, les gens ont souvent ce regard, même quand je ne fais que regarder la plante à côté d’eux et que je ne les remarque même pas. Après quelques recherches mentales, des résultats s’affichèrent dans ma tête. Divers liens qui me menaient pas mal tous à la même personne, sauf un, mais ce lien c’est un peu comme celui de la vidéo de si Google était un humain et que la femme demande si les vaccins ont un lien avec l’autisme… C’est un faux lien sans aucune crédibilité. Mais… si je suis vraiment les autres liens… ça voudrait dire que…

-« Excuse moi... »

OH MON DIEU! IL S’ÉTAIT RAPPROCHÉ ET JE N’AVAIS MÊME PAS REMARQUÉ PARCE QUE J’ÉTAIS TROP OCCUPÉE À ÊTRE ÉTONNÉE/SURPRISE/NE PAS CROIRE QUE LES LIENS DANS MA TÊTE ONT RAISON! J’ai donc légèrement sursautée en entendant de nouveau sa voix et en le voyant penché vers moi. Je sais qu’il m’avait dit qu’il est grand, mais il ne m’avait pas dit que j’aurais l’air d’une naine à côté de lui, même avec des talons!

-« Je ne savais pas que tu étudiais à Elite Korea, dis-moi. Ça fait combien de temps que l'on se croise sans se reconnaître? »

Je reste d’abord surprise un petit instant de plus. Puis j’esquisse un sourire terriblement gênée, me rendant compte de l’absence totale de mon cerveau et rougis. C’est tellement gênant quand ton cerveau bug comme ça, sans prévenir! J’ouvre d’abord la bouche pour dire quelque chose, mais rien ne sort. Je mets alors ma main gauche sur mon visage pour cacher mon embarras quelques secondes, puis retrouve le courage, lorsque je l’enlève pour parler. Au pire… j’aurai simplement l’air folle. Encore.

-« Ce n’est pas tellement le genre d’endroit que fréquenterait Chonglin… et après… tu n’as jamais demandé ~ » Répondis-je timidement, quoiqu’avec un petit ton joueur.

Je le regardais à la dérobée, attendant un peu sa réaction et/ou sa réponse. Si c’est bien la personne que je pense, nous ne nous sommes pas réellement présentés. Nous n’avons toujours utilisé que les noms de nos personnages ou « Chonglin » pour moi, puisque c’est le prénom que j’utilise sur le web. Autrement, nous aurions pu aller chercher sur internet des photos de l’autre et ça nous aurait évité toute cette hésitation aujourd’hui. Comme nous nous parlons depuis si longtemps, il a fini par être au courant de mon réel statut, ce n’est donc pas si surprenant pour lui, j’imagine de me croiser ici. Ce n’est pas comme s’il croyait encore que je suis «pauvre» mais il est vrai qu’il est surprenant de se rencontrer comme ça quand-même!

-« Depuis que je t’ai dit que j’ai emménagé en Corée, probablement? » Répondis-je ensuite à sa seconde question, avec un petit rire timide.

J’ai cette manie de couvrir ma bouche lorsque je ris, comme si j’espérais cacher le fait que je ris ou que ce geste ne diminue le son, alors que ça ne change rien. Je suis normalement terriblement nerveuse et gênée avec les inconnus, cependant, avec lui, c’était un peu différent. J’avais cette impression de le connaître déjà un peu, que ce soit à cause de nos discussions virtuelles ou à cause de nos nombreux RPs. Mine de rien, nous avons «vécus» pas mal d’aventures ensemble ou, du moins, nous les avons écrites. C’est drôle quand-même… c’est comme si je le connaissais un peu, mais… je ne connais pas son nom. Je ne sais donc pas vraiment comment l’appeler, mais, ce n’est pas grave. Il ne sait pas mon nom non plus. Ça ajoute au mystère? Au jeu? Je ne suis pas sûre, mais ça ne me dérange étonnamment pas. Il reste mon dongsaeng virtuel ~

-« Mais… euh… c’est vraiment toi là? Ce n’est pas une blague pour se moquer de la chinoise qui ne parle presque pas? » Demandai-je avec pas mal d’hésitation, riant nerveusement encore.

Non, c’est juste que… c’était… bah je me doutais que c’était vraiment lui, mais c’était un peu irréel. Rencontrer, comme ça, par hasard, une des personnes avec qui j’aime le plus RPer? Nooooon, c’est trop. C’est un truc arrangé, c’est clair.

-« Excuse-moi… c’est juste… tellement… je ne m’attendais pas à ça aujourd’hui… ni aucun autre jour! » Admis-je avec un grand sourire, les joues encore légèrement colorées de rose.

J’étais contente, j’en avais probablement l’air terriblement idiote, mais j’étais gênée en même temps. Je ne savais pas trop s’il était content lui aussi de me rencontrer… C’est vrai quoi, j’ai l’air franchement bizarre. Bien qu’il ne soit pas non plus l’exemple parfait du look à avoir dans cette école. J’imagine que c’est parce que j’ai trop l’habitude d’être étiquetée comme « la chinoise louche » que je pense ça de moi… À quelque part, je me disais que s’il n’avait pas voulu me rencontrer, il aurait simplement repris son chemin sans me parler, mais paranoïaque comme je le suis, je n’étais pas certaine. Et puis, je ne savais pas non plus comment je devais/pouvais me comporter avec lui. Non parce que si c’est comme dans la vraie vie, c’est comme deux étrangers qui se rencontrent. Si c’est en se basant sur nos conversations, je pourrais dire comme deux amis – pour moi, c’est un très bon ami, mais je ne suis pas un exemple pour les relations sociales, donc… Si c’est en se basant sur les RPs – chose que je ne ferai pas parce que… je comprends quand-même que le roleplay reste du roleplay et que ce n’est pas la vraie vie, mais bref, pour l’image, je vais continuer – je pourrais faire… n’importe quoi, vu la diversité de relations qu’on a pu se créer à travers les histoires! Mais bref, ça tergiverse donc entre : inconnus et amis. Je ne sais pas trop comment il le sent de son côté non plus… donc je risquerai encore moins de faire quelque chose de trop familier pour me faire verser un seau d’eau glacée sur la tête. Le Ice Bucket challenge est terminé, merci.

-« Je suis contente de… voir que tu vas bien… Je commençais à m’inquiéter de ta longue disparition… » Admis-je en baissant les yeux, légèrement embarrassée de l’admettre en personne.

C’est tellement plus facile de parler à quelqu’un via un écran. Les émoticônes font quand-même bien le travail quand on y pense et ils font surtout que j’ai l’air moins stupide, puisque ma gêne n’est pas partagée en direct comme ça xD Quand on parle à quelqu’un via n’importe quoi de virtuel, c’est aussi plus facile de dire ce genre de choses il me semble… à moins que ce ne soit que moi qui se sente terriblement gênée à l’idée d’avoir dit ça tout haut. J’aurais simplement pu le lui écrire dans un MP aussi… J’aurais dû faire ça, j’aurais moins eu l’air… eeuh… overattached? Quelque chose du genre qui sonne creepy… Pourquoi je l’ai dit…

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 22
Année et Filière : 2ème année en art.
Secret(s) : il a un frère jumeau, mais il fait à présent comme si celui-ci n'avait jamais existé.
Messages : 60
Etoiles : 3
Date d'inscription : 09/06/2014
Relations : ça se mange ?



MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Lun 20 Oct - 17:07


Je ne rêve pas... je crois que c'est bien elle. D'ailleurs, elle semble tout aussi surprise que moi. Agréablement surprise. Ce qui, bien entendu, me fait reprendre un peu de confiance en moi. Lorsqu'il s'agit de parler aux filles, il n'y a pas plus nul, timide et maladroit que moi, en général. C'est d'ailleurs pour ça qu'il n'y a qu'avec Ji Hyun que je suis à l'aise, en temps normal. Mais avec celle que je connais sous le nom de Chonglin, c'est encore différent. Même si je ne savais même pas qu'elle étudiait ici, même si c'est la première fois que nous nous rencontrons pour de vrai, il n'empêche qu'elle est... mon amie... ? Non... ? Je pense que notre relation peut se rapprocher de cela. Elle sait ce que j'aime ou n'aime pas, et je pense que c'en est de même pour moi, la concernant. Je reste planté là, devant elle, à la regarder, avec l'impression d'être dans une situation assez... singulière. Elle a les joues légèrement rouges, elle semble gênée lorsque je lui adresse à nouveau la parole en lui faisant bien sentir que je la reconnais. Je passe une main dans mes cheveux. Moi aussi je ne suis pas non plus très à l'aise, mais je fais de mon mieux. Je suis réjoui de la voir là, et surpris... elle est vraiment mignonne. Bien qu'un peu originale. En général, je suis aussi quelqu'un de plutôt original. Il n'y a qu'à voir mes cheveux roses, qui, d'ailleurs, nous ont permis de nous reconnaître. Je vois donc ça comme quelque chose de positif, la différence, et tout ça. Je suis sûr de ne pas m'être trompé, mais la façon dont elle rougit me déstabilise un peu. J'ai dit quelque chose de mal ou... ?

« Ce n’est pas tellement le genre d’endroit que fréquenterait Chonglin… et après… tu n’as jamais demandé ~ » Je ne peux pas m'empêcher de sourire un peu, amusé, et soulagé, aussi. Je ne me suis pas trompé, et j'ai bien fait de lui adresser la parole... Il est vrai que je n'ai jamais posé ce genre de questions, mais m'aurait-elle vraiment dit qu'elle étudiait à Elite Korea, si j'avais demandé ? Je n'en sais rien, mais bon, ce n'est pas important. Et puis... ce n'est pas si surprenant, en réalité. Elle m'a déjà expliqué sa situation financière et familiale, un peu près. En revanche... c'est juste le fait de la croiser comme ça, par hasard, qui m'a étonné. Etrangement, elle colle bien à l'image que je me faisais de Chonglin... Bien que je n'avais pas imaginé ce style quelque peu unique, et ce visage de poupée. Il n'y avait que les cheveux roses, auxquels je pouvais m'attendre. Je me tire de mes pensées en l'entendant m'adresser à nouveau la parole. Je me rends aussi compte que je n'ai fait que la détailler physiquement, la regardant de manière plutôt insistante depuis plusieurs secondes déjà. Je détourne les yeux juste l'espace de quelques secondes, un peu embarassé. Ah, je suis vraiment pas doué... je dois faire attention. J'ai vraiment du mal avec la gente féminine, décidément. Avec les garçons, je n'ai jamais l'impression de passer pour quelqu'un de trop étrange.

Selon elle, nous nous sommes peut-être croisés plusieurs fois, depuis qu'elle a emménagé en Corée du Sud. Qui sait, après tout, c'est parfaitement possible... mais ça me semble improbable... car, Chonglin ou pas, je l'aurais forcément remarquée, rien qu'à l'impression qu'elle donne lorsqu'on la voit pour la première fois. Il n'empêche que sa remarque me fait rire légèrement. Juste un peu, mais l'ambiance se détend vraiment considérablement, au fur-et-à-mesure. Si les gens autour de nous décidaient d'écouter notre conversation, je pense que nous pourrions juste passer pour de bons amis. Nous en sommes sûrement d'ailleurs... ! Il n'empêche qu'il y a toujours une différence entre une relation qui se base sur quelque chose de palpable, et une relation qui se base sur du du virtuel... Dire qu'on se parlait depuis tout ce temps, sans même s'être envoyé une photo, ou notre nom... Admettons que Chonglin ne soit pas son vrai prénom. Je devrais lui demander... Mais bon, laissons tomber pour l'instant. C'est déjà bien comme ça. « Mais… euh… c’est vraiment toi là? Ce n’est pas une blague pour se moquer de la chinoise qui ne parle presque pas? » demande-t-elle en riant toujours un peu. Elle semble hésitante. Je ris un peu en passant ma main dans mes cheveux pour la énième fois. Ça doit être nerveux... « Enfin voyons, je ne me moquerais pour rien au monde de ma noona ! »


D'après ce qu'elle m'a dit, lors d'une de nos nombreuses discussions sur Internet, elle a vingt ans. Donc un an de plus que moi. Ce n'est pas beaucoup, C'est tout de même assez pour que je l'appelle noona ! De toute façon, ce n'est pas la première fois que je le fais. Lors de nos conversations sur les forums, je ne me suis pas non plus gêné, tiens. Voilà qu'elle s'excuse, en déclarant qu'elle ne s'attendait pas du tout à ce que l'on se rencontre comme ça. Logique, je ne m'y attendais pas non plus. Ses joues sont encore roses, et je ne peux pas m'empêcher de la trouver super mignonne. Oh, je ne semble ni plus adulte ni plus sérieux qu'elle, en général. Il m'arrive de faire des petites moues et des gestes plus ou moins expressifs un peu près tout le temps, mais tout de même. Il y a aussi notre différence de taille, qui renforce cette impression. Elle me semble toute fragile, toute petite... C'est moi qui suis grand, je sais bien... mais bon, c'est amusant.

Je m'apprête à lui demander quel est son nom, cette fois-ci. Mais voilà qu'elle reprend la parole, sans me regarder cete fois-ci. Je me baisse un peu vers elle. Elle ne parle pas très fort, et je veux entendre ce qu'elle a à me dire. « Je suis contente de… voir que tu vas bien… Je commençais à m’inquiéter de ta longue disparition… » Bien malgré moi, j'affiche un air surpris. Je cligne des yeux. Plusieurs fois. Je n'ai pas mal compris ? Elle a beau être ma cyber noona adorée... Elle reste une fille... Et c'est terriblement gênant, dit comme ça, in real life. Je me redresse, me mordille la lèvre et passe une main derrière ma nuque, ne sachant pas quoi répondre. Oh, ça me fait plaisir. Et ça doit se voir. Simplement, mon regard reste fixé au sol comme si tout d'un coup, celui-ci était particulièrement intéréssant. Je ne peux pas m'empêcher d'esquisser un petit sourire reconnaissant et réjoui. « Oh... vraiment... ? Et bien... excuse-moi... J'étais un peu débordé, et je n'étais pas trop d'humeur à m'amuser sur Internet... » dis-je dans un murmure, osant poser mon regard sur elle à nouveau. L'air de rien, ça me rassure et me fait beaucoup de bien, lorsqu'elle me dit cela. Ça me donne l'impression qu'effectivement, je peux la considérer comme une amie.

Je me reprends, et tente d'afficher de nouveau un air plus sûr de moi. Après tout ça, j'aimerais vraiment savoir si son vrai prénom est bien Chonglin, ou si, au contraire, c'est quelque chose de totalement différent. Et... il faudrait aussi que je me présente, du coup. Elle ne sait même pas comment m'appeler, quand j'y pense. « Au fait, on ne s'est toujours pas présentés... » commençai-je en souriant.« Moi c'est Soo Hyun. Quant à toi... ? » ça me rend curieux, tiens. Après tout, maintenant que nous nous connaissons pour de vrai, tout me rend vraiment curieux chez elle. Je veux en savoir plus, et profiter du fait que nous nous sommes rencontrés par pur hasard pour que nous puissions être de véritables et très bons amis, et pas que sur Internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Mer 22 Oct - 6:48

Internet nous sauvera tous
« Chonglin » Ai
feat.
Soo Hyun


 

 



 

 

La vie va souvent dans tous les sens à la fois, avec le temps, je le remarque de plus en plus. Je l’avais déjà compris pendant mon séjour à Montréal, au Canada, alors que mes amis – personnes qui auraient dû me dire de m’accrocher à la vie, selon les conventions sociales en cours – me partageaient leur vision étrange de ce monde. À l’époque, je me disais que ma propre vision de ce monde était faussée et n’était pas exactement ce qu’il y a de plus «réel» et de «conventionnel»… Alors, qui étais-je pour les juger? De toutes manières, je me souciais peu des détails, trop heureuse de réussir enfin à être «acceptée» dans un groupe. J’avais des amis, de vraies personnes chez qui je pouvais me pointer à toute heure de la journée ou de la nuit pour faire des activités avec eux. Ce n’était rien de comparable à ce que j’avais connu jusqu’ici. Ce n’était pas quelqu’un qui était gentil avec moi parce qu’il était payé pour l’être, ni parce que mes parents sont riches et puissants. Ma différence ne faisait pas de moi une personne ennuyante qu’il faut éviter parce qu’elle casse le party. Non, on trouvait ça fascinant, j’étais chanceuse d’être ainsi malade. Certes, j’avais quelques amis sur internet, je les aimais énormément, mais les amis virtuels ont cette tendance à disparaître sans dire un mot… Me laissant à chaque fois de nouveau seule… Au final, mes amis en vraies personnes ont fait de même, mais je croyais les retrouver dans cet autre monde qu’ils me promettaient. Je croyais que plus jamais je ne serais seule, comme lorsque mes amis virtuels s’en allaient rejoindre leurs amis réels, qui les attendaient pour aller au cinéma ou autres. Avant de rencontrer mes amis Montréalais, je croyais sincèrement que j’étais «bien», mais faire leur rencontre m’aura bien prouvé le contraire… Paradoxalement, il est amusant que je me rappelle que c’est environ à cette époque, un peu avant même, que j’ai rencontré une certaine personne qui, malgré ses quelques disparitions, revint toujours et se tailla une place importante dans mon affection virtuelle.

Je déambulais tranquillement dans les corridors, évitant de regarder les affiches de Miss et Mister Elite Korea. Je ne suis pas heureuse d’y voir mon nom affiché, je ne comprends même pas comment j’ai pu atterrir là, je ne me suis jamais inscrite! Je soupçonne mes parents d’avoir demandé à un des domestiques de remplir le formulaire d’inscription en mon nom… Si je gagne, je ne sais pas ce que je ferai. Je ne suis pas du tout à l’aise en public… Je n’ai pas tellement le look typique qui représente les élèves d’ici non plus et il est hors de question que je change à cause d’un titre! Mais ce n’est pas grave, je me considère comme une inconnue de l’école, personne ne votera pour moi… De toutes manières, qu’est-ce que je peux y faire maintenant? Mes parents étaient, étonnamment, au courant que je participais à ça et semblaient vraiment y tenir… Qu’est-ce qu’ils ne font pas pour m’énerver… Mais bon, si je perds, ce ne sera pas comme si je l’avais fait exprès, je ne fais simplement… rien pour essayer d’avoir des votes, mais chuuut. La simple idée de ces stupides élections me stresse à un point inimaginable. C’est complètement idiot… La vie est tout bonnement contre moi, en ce moment, quand on met ensemble toutes les petites choses et les plus grandes qui m’arrivent. Bon, il m’arrive du bon aussi! La preuve, j’ai JaeHwan pour m’épauler avec sa poker face d’extraterrestre, j’ai rencontré Dae Hyun en vrai et… je viens de percuter… un autre de mes chers amis virtuels? Vraiment?!

Comme nous n’avions jamais échangé de photos ni rien, je ne saurai jamais dire ce qui a fait ce petit déclic dans ma tête. Comment ai-je fait pour reconnaître quelqu’un que je n’avais jamais vu? Lui aussi m’avait reconnu, c’est ça le plus drôle. Certes, nous avions parlé de la couleur de nos cheveux la dernière fois, mais personnellement, je les change tellement souvent que c’était presque un miracle qu’ils soient encore de cette teinte. Nous n’avons jamais parlé avec micros non plus, donc certes sa taille imposante m’impressionne et je ne peux nier qu’il est séduisant, pour un grand petit garçon, mais j’ai ce talent pour accrocher à d’autres détails. Pour le moment, chez lui, ce petit détail est justement sa voix. Je ne m’attendais pas à un son aussi masculin. Pas masculin dans le sens qui écorche les oreilles parce que c’est trop rude, mais masculin dans le sens la voix du male lead character dans un drama qui fait crier toutes les femelles normales de mon âge. C’est positif, soit dit en passant, mais je vais garder ça pour moi… Personnellement, je trouvais la situation plutôt irréelle. Les choses se passaient… trop bien? Je sais, je ne devrais pas m’en plaindre, mais ce serait justement mon genre de… tout faire rater avec mes talents si magistraux avec les gens en général. Je soupçonnai d’ailleurs une blague… chose qui pourrait tout de même être une explication, non?

-« Enfin voyons, je ne me moquerais pour rien au monde de ma noona ! »

Je souris et rougis encore plus en l’entendant m’appeler sa noona. Ça ne m’était jamais arrivé avant, que quelqu’un ne m’appelle comme ça dans la vraie vie. Je n’ai jamais été assez proche de quelqu’un, du moins pas de quelqu’un partageant une partie de ma culture. Je penche doucement la tête pour cacher que je souris bêtement, en plus d’avoir le visage tout rouge. Bon, c’est sûr que le rouge va bien avec le rose, mais quand-même… je dois avoir l’air complètement ridicule et avoir perdu toute crédibilité. Je m’en excuse d’ailleurs, à ma manière. J’imagine que je ne colle pas vraiment avec l’image qu’il se faisait de moi et je dois donc le décevoir… J’essaie de ne pas trop y penser cela dit, j’essaie de ne pas trop penser point. Pourquoi? Parce que je suis très nerveuse normalement et d’autant plus quand je suis devant quelqu’un que je souhaite impressionner. Enfin… je ne sais pas vraiment si je veux l’impressionner, mais je ne sais pas comment l’exprimer. Comme on se connait depuis si longtemps et qu’on a un certain passé ensemble, je me suis attaché à lui. Non, je ne m’attache pas seulement qu’à mon écran, mais le dire est horriblement gênant. Comme je l’aime bien, j’aimerais que ce soit réciproque… je me demande s’il me considère comme une bonne amie, lui aussi. Cela dit, il semble me considérer assez proche pour m’appeler noona. Je l’entends encore dans ma tête et souris dans le vide à ce souvenir. Awkwaaard. Je relève timidement les yeux vers lui, mais les rebaisse rapidement, alors que je lui partage le fait que je commençais à m’inquiéter pour lui.

À peine l’ai-je dit, que déjà je le regrette. Quand c’est dit sur internet, c’est moins gênant… Là, c’est… et bien… n’est-ce pas bizarre? En plus, il s’était penché un peu plus vers moi pour mieux m’entendre! Il ne pouvait pas rester sur sa montagne, loin de moi du haut de son gigantisme et donc ne pas entendre ça? Je rougis encore plus et finis par me mordre la lèvre inférieure en relevant timidement la tête, feignant de le faire parce que je passais ma main sur ma nuque, la massant doucement pour essayer de me déstresser. Chose qui ne fonctionne pas, je vois en même temps sa réaction. C’est mignon, il semble aussi déstabilisé que moi. C’est mignon, mais c’était probablement déplacé de ma part et immédiatement, je m’en veux. Une petite moue se dessine sur mon visage, me trahissant sans honte.

-« Oh... vraiment... ? Et bien... excuse-moi... J'étais un peu débordé, et je n'étais pas trop d'humeur à m'amuser sur Internet... »


-« Euh… désolée… tu n’as pas à t’excuser pour ça… c’est… eum… pardon… c’était déplacé de ma part… de dire ça… » Marmonnai-je en lui lançant quelques regards hésitants, comme si j’étais une enfant qui s’excuse à ses parents pour une bourde qu’elle a faite. « Je sais que nous ne sommes pas… dans un jeu vidéo… mais… on peut faire un petit retour en arrière… et faire… comme si je n’avais pas dit ça…? » Lui demandai-je, ou plutôt l’implorai-je, en levant timidement les yeux vers lui, sans les rebaisser cette fois.

Un petit sourire s’esquisse sur mon visage, pour essayer de le convaincre de me pardonner mon manque de… de… mon manque de ça là qui rend les gens charismatiques, sociables et sympathiques, vous savez?

-« J’espère quand-même que tout va bien pour toi… » Ajoutai-je cependant, encore inquiète pour lui du coup, en penchant doucement la tête sur le côté.

Mes sourcils s’étaient légèrement froncés à cette phrase, parce que mon visage est un sale traitre qui ne veut pas rester impassible. Je suis incapable d’avoir une poker face comme JaeHwan moi! Je devrais lui demander comment il fait… Enfin bref, je vais l’appeler plus tard de toutes manières, pour encore tout lui raconter. C’est un peu comme s’il était mon journal intime sur pattes… le pauvre.

-« Au fait, on ne s'est toujours pas présentés... »

Tiens… j’aime bien son sourire. Il a l’air sincère et me donne envie de sourire aussi, même si sur moi, ça me donne l’air idiote de sourire comme ça parce qu’il sourit.

-« Moi c'est Soo Hyun. Quant à toi... ? »

-« Ainsi donc, tu as un nom! » Dis-je en riant nerveusement, couvrant ma bouche de ma main.

Dieu que c’est stupide ce que je viens de dire… pourquoi j’ai fait ça? Pourquoi je m’inflige ça? N’ai-je pas un minimum d’amour propre?

-« Enfin… c’est normal… on n’est pas dans un film avec le personnage principal trop badass pour avoir un prénom… enfin… bref… je n’ai rien dit… et moi… c’est Ai… » Ajoutai-je, terriblement gênée par ma propre stupidité.

Je rougis encore et baissai la tête, si seulement je pouvais me cacher sous une table…

-« Tu n’aurais pas une suggestion d’endroit où je pourrais aller me cacher en attendant ma livraison d’un cerveau qui fonctionne bien? » Lui demandai-je avec un sourire gêné, levant de temps à autres les yeux vers lui. « Question que j’arrête de te faire perdre ton temps et que… je puisse me remémorer combien… j’ai le don de me faire honte? » Ajoutai-je avec un petit rire nerveux.

Bon, c’est vrai que je lui avais déjà dit que je n’avais pas de talents avec les gens en vrai… mais bon, j’étais obligée de lui montrer que je suis honnête à ce point?

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 22
Année et Filière : 2ème année en art.
Secret(s) : il a un frère jumeau, mais il fait à présent comme si celui-ci n'avait jamais existé.
Messages : 60
Etoiles : 3
Date d'inscription : 09/06/2014
Relations : ça se mange ?



MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Jeu 23 Oct - 14:50

Pourquoi est-ce qu'il faut que je sois si peu doué... ? Je ne sais pas me comporter avec les filles, je ne dois pas avoir l'air très sûr de moi, et je suis certain qu'elle s'en est rendue compte... Pourtant, elle continue à me regarder avec cet air gêné que je dois sûrement afficher également... Après tout, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle me dise qu'elle s'était inquiétée pour moi, ou quelque chose du genre. Je tente de me recomposer un air plus confiant mais j'avoue que j'ai du mal. D'ailleurs, elle s'excuse. Mais pourquoi... ? Ça a beau être embarassant, ce qu'elle m'a dit m'a fait plaisir. Je ne trouve pas ça déplacé du tout moi... ça crée un sentiment bizarre, un truc qui fait chaud au cœur. « Mhh... je ne pense pas qu'il y ait besoin d'un retour en arrière. » répondis-je en agrémentant mes paroles d'un léger rire, censé masquer ma gêne. Pourquoiiii... pourquoi je suis nul comme ça. C'est encore pire lorsqu'elle rajoute quelque chose : selon elle, elle espère vraiment que tout va bien pour moi. C'est mignon quand même... Surtout qu'elle rougit en avouant ça... Enfin bref. Je me contente de sourire un peu après l'avoir remerciée. Et je change de sujet, en arrivant donc aux présentations. Je suis curieux... S'appelle-t-elle vraiment Chonglin, ou bien est-ce juste un pseudo ? Bon, autant lui dire mon prénom déjà... Je n'hésite pas une seule seconde. « Ainsi donc, tu as un nom! » me répond-elle en riant. Bah oui j'ai un nom ahah. Et elle aussi, j'imagine... « Enfin… c’est normal… on n’est pas dans un film avec le personnage principal trop badass pour avoir un prénom… enfin… bref… je n’ai rien dit… et moi… c’est Ai… » A ce mots, je laisse échapper un petit rire. Rien de moqueur, juste qu'elle m'amuse... C'est quelque chose qui ressemble à de l'attendrissement. Oui, parce qu'elle est vraiment mignonne, même si elle ne semble pas très à l'aise. Ai... C'est joli, Ai. J'adresse un sourire à la dénommée Ai et fait mine de lui tendre la main. « Enchanté de te rencontrer Ai ! » Oui, bon je sais, je suis plutôt familier, mais après tout, nous sommes vraiment amis, non ? Je la vois rougir encore un peu, baisser la tête... j'ai dit quelque chose de mal ? Il me semble qu'elle n'est pas sûre d'elle du tout... Bon d'accord, je joue un peu la comédie, alors que moi aussi, j'ai du mal à être confiant maintenant... Mais tout de même. On dirait qu'elle cherche à se cacher...

D'ailleurs, voilà qu'elle me demande si je ne connaitrais pas un endroit, pour aller se cacher, justement. Je prends une expression amusée, tandis qu'elle rajoute qu'elle est en train de me faire perdre mon temps, et qu'elle devrait aller s'isoler et arrêter de se faire honte. Quelque chose comme ça. Qu'est-ce qu'elle raconte ? Elle continue à fuir mon regard et à baisser le visage. Je me penche vers elle et la fixe avec intérêt, dans les yeux. Bon ok, j'ai du mal à ne pas les détourner, mais je fais comme si de rien n'était, toujours avec ce sourire amusé qui n'est pas censé la rendre mal-à-l'aise. « Qu'est ce que tu dis ? Tu n'es pas en train de me faire perdre mon temps ! » J'accompagne cette phrase d'un discret éclat de rire. « Bien au contraire... » Cette fois-ci, je n'ose pas la regarder. Déjà que je suis pas doué, si c'est en plus pour la rendre plus embarassée qu'elle ne l'est déjà... Je me racle la gorge et manifeste tout d'un coup une attention particulière pour le sol, histoire de ne pas avoir à poser les yeux sur la jeune fille. « Dis... tu as cours maintenant ? On pourrait peut-être faire un truc.. euh... genre... aller boire un truc... ou bien on va quelque part... ou je sais pas... ou non laisse tomber... ! » Oh mon dieu... Je ne peux pas juste lui proposer de passer du temps ensemble comme deux bons amis ? Je suis nul, nul, nul... ça ne me pose aucun problème quand je dois inviter Sen Min quelque part, par exemple. Je sens ma timidité face aux filles revenir au galop. « Enfin bref, c'est juste que j'ai fini les cours donc voilà ! » Soo Hyun, reprend toi. Soo Hyun, ce que tu racontes, ça ne veut strictement rien dire. Elle doit te prendre pour un mec louche, et surtout, elle ne doit pas comprendre un mot de ce que tu voudrais qu'elle comprenne. « Donc j'ai du temps... Enfin, si tu veux pas tant pis ! » Je tente d'esquisser un petit sourire en marmonnant ces mots. Sérieusement... De quoi j'ai l'air, là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Année et Filière : 2ème année en développement et commercialisation de jeux vidéo
Secret(s) : A tenté de mettre fin à ses jours lors d'un suicide ''collectif'' avec des amies, les a aidé à se suicider aussi.
Messages : 53
Etoiles : 11
Date d'inscription : 17/09/2014
Relations : Ça se trouve ici



MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Dim 9 Nov - 5:37

Internet nous sauvera tous
« Chonglin » Ai
feat.
Soo Hyun


 

 



 

 

J’ai, sans que ça n’étonne personne, appris à maîtriser un certain don, au fil du temps. Ce don est de me faire honte à moi-même et de ne pas savoir parler aux gens. Que ce soit parce que je cherche mes mots, que je formule mal mes phrases ou que je dise des choses insensées ou même que ce soit simplement dans mon non verbal, je suis passée reine dans cet art. Les gens me lancent généralement des regards obliques, sont découragés et abandonnent rapidement. Dans notre monde, le temps c’est de l’argent et beaucoup prennent déjà ces mots au sens le plus littéral qui soit. Personnellement, je considère plus le temps comme quelque chose de très relatif et de vague. Dans le concret, je le compte en durée de chansons, de films ou de temps que je pourrais passer à jouer ou travailler sur la construction de mon robot… Du genre, ça me prend trois chansons marcher du point A au point B. Comme je joue beaucoup, j’adorerais que l’on puisse faire pause, comme j’y suis tant habituée, dans la vraie vie ou que l’on puisse recommencer à la dernière sauvegarde! Malheureusement, ça ne marche pas comme ça.

-« Mhh... je ne pense pas qu'il y ait besoin d'un retour en arrière. »

Je souris timidement, ça me rassurait un peu qu’il ne dise ça. Je ne savais cependant pas si c’était sensé être bien ou non. Du genre, «ce n’est pas grave» ou «non, mais… t’es une pauvre fille si tu penses vraiment que je vais oublier que t’es une espèce de folle qui veut s’immiscer dans ma vraie vie privée». Je préférai ne pas trop y penser et me dire que c’était la première option, autrement, je perdrais tous mes moyens. Littéralement. Car, oui, c’est dur à croire, mais il m’en reste encore quelques petits, tous ratatinés, dans un coin. Ils ne sortirent cependant pas de leur coin lors du moment des présentations, me laissant me planter en beauté de manières métaphoriques. Non mais, qui de sain d’esprit fait de telles remarques quand il rencontre quelqu’un? C’est dans ces moments que je regrette particulièrement de ne jamais avoir eu vraiment de relations avec les gens de mon âge. En général, ça m’affecte moyennement, dans le sens que j’aimerais être acceptée et avoir ma place, mais en même temps, tant que je suis bien dans ce que je fais… je crois que je vais bien. Sauf que là, on est amis sur internet, mais j’admets que j’aimerais que notre relation ne se limite pas qu’à ça… Je ne sais pas, notre relation virtuelle est tellement bien, que ça me laisse espérer une belle entente réelle aussi, mais bon…. Internet et la vraie vie, ce sont deux mondes et je le sais. Sur internet, je peux écrire « /me lui fait un câlin » et c’est naturel, tandis que si je le faisais là… ce serait bizarre, non?

-« Enchanté de te rencontrer Ai ! »

Je baissai les yeux sur la main qu’il me tendait, légèrement surprise, sans comprendre mon étonnement moi-même. Je lui adresse un petit sourire et lui serre donc la main. Je sais que les gens disent qu’une poignée de main en dit long sur la personne, qu’il ne faut pas qu’elle soit trop forte, mais pas trop molle et blablabla. POURQUOI LES GENS ME METTENT MÊME LA PRESSION POUR UNE SIMPLE POIGNÉE DE MAINS?! Personnellement, c’est pour ça que je les évite en général et me contente d’une petite révérence polie, sauf que bon, j’avais fait exception pour lui. Ma poignée de main est généralement faible, traduisant ma gêne jusqu’au bout de mes doigts… Je me console toujours en me disant qu’au moins, j’ai la peau très douce puisque j’y fais attention. JE SAIS, c’est stupide, mais laissez-moi au moins me consoler avec quelque chose xD C’est pathétique, n’est-ce pas? Je crois que je me suis fait suffisamment honte pour le moment… Surtout que c’est devant une personne à qui je tiens, c’est toujours bizarre de le dire quand on se dit que c’est un ami virtuel… Est-ce que je peux vraiment le formuler comme ça? Je veux dire, c’est une des personnes avec qui j’aime le plus parler, je suis toujours impatiente à l’idée qu’il ne se connecte et encore plus de lire ses réponses… Je m’inquiète pour lui quand il me dit qu’il ne va pas bien ou quand il disparait… Je ris toute seule comme une idiote en lisant pourtant dans un silence presque religieux ses réponses… Est-ce vraiment bizarre de s’attacher à quelqu’un qu’on n’a jamais vu, si ça fait des années qu’on lui parle de manière quotidienne et de pas mal n’importe quoi? Est-ce vraiment si important de voir quelqu’un en vrai et de pouvoir le toucher, pour dire que c’est ça de l’amitié?

-« Qu'est ce que tu dis ? Tu n'es pas en train de me faire perdre mon temps ! »

J’avais déjà recommencé à rougir quand son regard était venu se planter dans le mien, mais je ne pus m’empêcher de le faire encore plus entendant ça! J’esquissai un sourire franchement ravi, j’étais soulagée et vraiment trop contente qu’il ne me dise ça. Vraiment, dans ces moments, j’aimerais avoir un visage moins expressif… Je dois avoir l’air stupide à avoir un si grand sourire sur les lèvres, alors que j’ai les joues roses…

-« Bien au contraire... »

Là, c’est lui qui détourne le regard, alors que je relève les yeux vers lui, pour le regarder, ahurie.

-« Vraiment?! » Lâchai-je, bien malgré moi. « Eh… je veux dire… tu en es sûr? » Repris-je plus calmement, essayant d’avoir l’air un minimum plus détachée.

Je baissai les yeux, me rendant compte de la spontanéité qui m’avait prise de nouveau. La dernière fois, je lui avais dit que je m’étais inquiétée et tout le monde se rappellera du malaise mémorable que ça a créé. J’espère ne pas avoir donné naissance à un autre…

-« Dis... tu as cours maintenant ? On pourrait peut-être faire un truc.. euh... genre... aller boire un truc... ou bien on va quelque part... ou je sais pas... ou non laisse tomber... ! »

J’écarquillai les yeux en l’entendant. Il m’invitait vraiment à faire quelque chose? Je le regardai étonnée, mais aussi plus que ravie, même si je ne le disais pas. J’essayais d’avoir l’air normale quand-même… cependant, je fus terriblement déçue quand il me dit de laisser tomber…

-« Pourquoi? » Lui demandai-je sans réfléchir, d’une toute petite voix triste.

-« Enfin bref, c'est juste que j'ai fini les cours donc voilà ! »

Je sourcillai, ne comprenant vraiment plus où il voulait en venir avec tout ça…

-« Donc j'ai du temps... Enfin, si tu veux pas tant pis ! »

-« Mais… je n’ai même pas eu le temps de répondre… » Répliquai-je, sur un ton légèrement boudeur.

C’est idiot, mais je venais de voir ici mes sentiments se faire bien malmener en très peu de temps! Passant de la surprise de le rencontrer, à la joie de ne pas le déranger, au ravissement à l’idée de faire quelque chose avec lui, le tout parcouru d’énormément de timidité pour finir par crasher à l’idée que ça s’arrête tout bêtement comme ça, parce qu’il se rend compte que ce n’est pas une bonne idée de passer du temps avec moi.

-« Mon cours a été annulé… donc j’aurais du temps… » Répondis-je tout de même, avec hésitation, me disant que sait-on jamais! « J’ai déjà un pingouin… donc on n’a pas besoin d’aller au zoo en kidnapper un… » Ajoutai-je avec un petit rire nerveux, en relevant timidement les yeux vers lui.

Je ne sais pas s’il se rappelle de ce rp que nous avons fait ou s’il va croire que j’ai un pingouin à cause de ce rp… quoique ce soit en partie vrai. C’est ce rp qui a développé mon amour pour les pingouins, mais ça, pas besoin de le dire…

-« Je crois que j’ai oublié de manger aujourd’hui… encore… donc… je pensais aller à un resto tranquille… pas trop loin… si tu veux venir… bah… c’est un lieu public… donc… je ne vais pas t’en empêcher… » Lui proposai-je en me forçant à le regarder, afin de voir ses réactions et peut-être mieux comprendre ce qui se passe.

« C’est un lieu public, donc je ne vais pas t’empêcher de venir » MAIS QUEL GENRE D’INVITATION EST-CE QUE C’EST?! C’est presque méchant! Je baissai les yeux et me mordillai légèrement la lèvre inférieure en pensant à ça.

-« Je veux dire… eh… ça pourrait être sympa… tu sais… de se parler… un peu… sans écran… pour une fois… mais si tu trouves que c’est trop bizarre… je comprendrais… » Repris-je essayant de trouver les bons mots pour que ça ne soit pas trop gênant, mais c’était dur!

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 22
Année et Filière : 2ème année en art.
Secret(s) : il a un frère jumeau, mais il fait à présent comme si celui-ci n'avait jamais existé.
Messages : 60
Etoiles : 3
Date d'inscription : 09/06/2014
Relations : ça se mange ?



MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai) Sam 22 Nov - 21:07


Donc... elle sourit, elle me sert la main, elle est super mignonne. Quand je pense qu'elle est plus âgée que moi, et tout... D'ailleurs, je ne sais même pas comment l'appeler... Sur Internet, on appelle rarement les gens par leur prénom... Et c'est bien facile d'écrire "noona" mais le dire..? Ne serait-ce pas trop familier, affectueux, ou un peu gênant ? Je n'aime pas prendre de risques... Personnellement, j'aimerais pouvoir me comporter avec elle comme si nous étions amis. Je ne sais pas si c'est possible en revanche... Et puis je me demande quelle serait sa réaction... Elle n'arrête pas de rougir, alors qu'est-ce qu'il se passerait si je lui donnais ce surnom...? Sur Internet c'est vraiment plus facile.... Oh, et quand je me décide enfin à l'inviter à passer plus de temps avec moi, la tête qu'elle fait ne me rassure pas trop. Est-ce que je n'aurais pas dû...? Oh la la, ça ne me rassure pas du tout...

« Vraiment?! Eh… je veux dire… tu en es sûr? » me demande-t-elle, l'air surprise. Et bien là, avec cette question, elle m'a enlevé toute sûreté... huhu. Je me mords la lèvre, je n'arrive même pas à la regarder dans les yeux... Raaah... Moi et ma timidité inutile avec la gente féminine ! Finalement, je finis par lui dire qu'elle n'a qu'à laisser tomber ça, faire comme si je n'avais rien dit quoi... « Pourquoi? » murmure-t-elle d'une petite voix. Oh non... Si j'avais été sur internet, en train de lui parler par messages, je lui aurais répondu un truc du style "tu joues avec mes feels là xD" mais à la place, je me sens juste cloué sur place, le rose aux joues, et l'air terriblement embarrassé. Trop mignonne... Tsss. A quoi je pense moi.

Du coup, je n'arrive pas à juste lui dire au revoir. J'insiste, en ajoutant que j'ai fini les cours, que j'ai du temps... Ce à quoi elle me répond par une petite moue, et une phrase qui me fait fondre sur place. Pas eu le temps de me répondre...? Pourquoi, elle m'aurait dit oui...? « Mon cours a été annulé… donc j’aurais du temps… » Je ne peux m'empêcher de sourire, ressemblant alors à un petit garçon réjoui d'avoir reçu un beau cadeau. Ahaha. La plaisanterie qu'elle ajoute sur le fait d'aller voler un pingouin dans un zoo m'amuse... Je pose ma main sur ma bouche en riant légèrement, mais franchement. Je me souviens d'un rp que l'on avait fait, un truc super bizarre mais tellement drôle... « O-oh je vois....! Ahaha... On peut aller euh... » Je cherche un endroit cool, tiens. J'ai failli dire "on peut aller chez moi".... Je suis dangereux ou quoi ? C'est complètement déplacé...

Finalement, Ai me propose quelque chose d'elle-même, ce qui me rend ravi. Mais ça, elle n'a pas besoin de le savoir. « Je crois que j’ai oublié de manger aujourd’hui… encore… donc… je pensais aller à un resto tranquille… pas trop loin… si tu veux venir… bah… c’est un lieu public… donc… je ne vais pas t’en empêcher… » Encore une fois, j'éclate de rire. Mais... Elle plaisante vraiment ou bien elle ne fait pas exprès ? Quoiqu'il en soit... Je la trouve marrante. « Je veux dire… eh… ça pourrait être sympa… tu sais… de se parler… un peu… sans écran… pour une fois… mais si tu trouves que c’est trop bizarre… je comprendrais… » Je lui souris, le malaise est un peu passé de mon coté. Constater que passer du temps avec moi ne la gêne pas m'a un peu remis en confiance, disons... « Mais t'inquiète pas ! J'aimerais bien aussi ! »

Je reprend mon sac à dos sur une épaule, l'ayant posé à mes pieds durant notre conversation. « Ben écoute... On y va...? » Je souris timidement, passe une main dans mes cheveux, rajuste ma veste... Bon ok, je suis encore un peu stressé. Mais ça va mieux, et c'est déjà ça... Je suis sûr qu'une fois qu'on sera attablés dans un restaurant, je pourrai me détendre un peu... « Je connais un endroit pas trop loin... Tu aimes les grillades j'espère ? » Mais mais... SOO HYUN ! CA SERT A RIEN ! En fait j'ai juste rien à dire donc voilà... Ah mais je suis vraiment si peu doué... Oui bah j'espère quand même qu'elle aime les grillades, puisque c'est un restaurant de grillades.. Mais encore une fois, ce n'est pas l'important, nom de dieu...

Je me mords la lèvre, soupire longuement, histoire d'arrêter d'être crispé comme ça. Je mets mes mains dans les poches de mon sweat avec l'air le plus nonchalant possible, et je commence à marcher, direction l'entrée de l'établissement, au rez-de-chaussée. Dire que j'avais encore une heure de cours, normalement. Mais ça, ça peut attendre ! En espérant qu'elle ne changera pas d'avis au dernier moment et voudra bien me suivre... Et en espérant que j'arriverai à me comporter NORMALEMENT devant elle, histoire qu'elle puisse continuer à discuter avec moi comme avant par messages ! Ah, si j'avais su qu'elle était aussi... aussi... Enfin que je ne faisais pas le poids quoi... Ah et si j'avais su qu'on allait se rencontrer... Je me serais préparé moi... parce que là... Enfin bref. PLus qu'à me répéter mentalement que ça va très bien se passer. Uhuh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Internet nous sauvera tous (Ma Ai)

Revenir en haut Aller en bas
 

Internet nous sauvera tous (Ma Ai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Arthur ♣ Nous naissons tous libre et égaux.
» Nous sommes tous des volontaires
» Connie • Nous sommes tous des héros au fond de nous il faut juste savoir creuser assez profond
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heirs & Secrets :: ELITE KOREA :: Couloirs-