AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 25
Année et Filière : Deuxième année en médecine
Secret(s) : Elle a volontairement causé la mort de son frère
Messages : 193
Etoiles : 1
Date d'inscription : 29/05/2014
Relations :
nahee - queen bees ▲vennly - guerre froide ▲ kihyun - partners in crime ▲ jihyun - hate you love you ▲ ai - disciple et pion




MessageSujet: you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena Dim 26 Oct - 0:39




i feel like dancing tonight



tenue. L'air froid, hautain et solitaire de Haena laissait souvent croire qu'elle détestait se mélanger aux autres et que, par conséquent, elle abhorrait tout rassemblement public. C'était le cas, surtout qu'elle considérait tous les gens stupides et indignes de son temps à moins d'avoir beaucoup de pouvoir et donc de lui être potentiellement utile. Ainsi, les fêtes, soirées de folies et autres trucs du genre ne l'intéressaient pas du tout, mais il y avait des fois où même Ji Haena devait se rabaisser aux loisirs communs. Eh oui, contrairement à ce qu'on pouvait penser, la jeune femme ne passait pas tout son temps libre à concocter des plans pour écraser la concurrence et dominer le monde. Certes, l'idée ne la quittait jamais et elle y repensait souvent en pleine conférence ou en se brossant les dents, toujours est-il qu'elle avait parfois besoin de se déconnecter de ses plans machiavéliques

C'était dans ce genre de moments que Haena allait en discothèque. Elle détestait ces lieux -le bruit, la dose surélevée de connerie et les gamins bourrés chiants, ce n'était ps du tout son truc- et n'y mettait les pieds que lors de soirées indispensables pour se créer des liens, ou alors en cas d'ennui extrême. Il faut dire que c'était toujours divertissant d'observer le comportement des gens saouls, histoire de se payer leurs gueules et prendre des photos incriminantes, on sait jamais ça peut servir ! Et puis, elle avait besoin de se faire voir (non pas dans le sens auquel vous pensez sûrement) parce qu'elle était une personnalité publique voyons, elle devait bien s'afficher de temps en temps.

Ennuyée à mort par ses études qui lui montaient de plus en plus à la tête, Haena décida qu'il était temps de poser les bouquins et prendre un peu de temps pour se vider l'esprit. Regardant par la fenêtre, elle réalisa qu'il faisait déjà nuit ; elle ne se rendait même pas compte du temps passer lorsqu'elle avait le nez fourré dans ses cours. C'était probablement le moment parfait pour aller en soirée, et Haena s'empressa d'enfiler une petite robe noire avec des talons assortis -sans oublier de fourrer ses baskets favorites dans son sac, en cas de manque cruel de confort- et quitta son loft, se préparant déjà mentalement à la souffrance qu'elle allait subir, et à toutes les critiques qu'elle allait pouvoir imaginer évidemment.
Quelques moments plus tard, sa voiture se garait devant l'une des discothèques les plus chic de la ville, et Haena aurait bien cru pendant un instant que la clientèle ici était moins chiante qu'ailleurs si elle ne connaissait pas ces milieux aussi bien. La jeune femme commençait à croire que plus on était riche et plus on était insupportable. Ce qui s'appliquait à elle aussi, bien évidemment.

Ses yeux se baladaient sur la foule et elle espérait incessamment tomber sur une scène qui mériterait ses critiques, mais toute la présence était tellement déchaînée et chaotique qu'elle ne savait pas où donner de la tête. Pendant un instant, elle espéra qu'un visage connu sorte de nulle part ; que ce soit n'importe qui, sa meilleure amie, son pire ennemi ou un quelconque sombre crétin qu'elle croisait de temps en temps à l'université, pourvu qu'elle puisse lui sauter dessus sans paraître bizarre histoire de passer le temps. Mais ça ne risquait pas d'arriver, et il était hors de question de rentrer chez elle après si peu de temps. La jeune héritière se contenta donc de s'accouder sur le comptoir, commandant un énième verre de cocktail qu'elle se mit à siroter tranquillement en scrutant la foule avec toujours autant d'espoir.

code by PANICK!ATTACK

_________________
Glory and gore go hand in hand. Tired little laughs, gold lie promises, we'll always win at this. I don't ever think about death, it's alright if you do, it's fine. We gladiate but I guess we're really fighting ourselves, roughing up our minds so we're ready when the kill time comes. Wide awake in bed, words in my brain, "Secretly you love this. Do you even wanna go free?" Let me in the ring, I'll show you what that big word means.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 25
Année et Filière : 2ème année de Management
Secret(s) : S’est faite surprendre au lit avec son petit ami, photographier et a subit un chantage
Messages : 38
Etoiles : 0
Date d'inscription : 20/10/2014
Relations : *



MessageSujet: Re: you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena Dim 26 Oct - 6:18



you’ve got the right to remain on the dance floor

Feat Haena




"Sors, rencontre des gens, fais-toi un carnet de contact..je te rappelle que tu seras amené à gérer notre futur hôtel en Corée, et tu sais très bien comment ça se passe"

Voilà les propos que tenaient sans cesse mon père depuis que j'avais posé les pieds sur le sol coréen. Prendre de mes nouvelles était relégué au second plan. J'étais vivante, j'allais en cours, je répondais au téléphone et j'avais mes visioconférence avec Jason, pour eux, c'était tout ce qui comptait. Le mal du pays et les autres choses du genre n'avaient pas vraiment d'importance à leur yeux. Il fallait que je me rachète une conduite, que j'arrête de jouer la fille simple qui donnait l'impression de venir d'une famille modeste et que je commence à jouer mon rôle de fille riche, d'héritière et que je cmmence à assurer ma succession. les années d'insouciance où mes parents toléraient mes écarts et mes réticences semblent terminées. Je me dis quand même que je ne m'en sors pas si mal, j'ai pu profité d'une adolescence pas trop pourrie et mon pseudo futur mariage a été mis de côté, mon père songeant sûrement à me trouver un meilleur parti que ce prétencieux de Jin Woo. S'il y a bien une chose positive dans mon exile ici, c'est bien le fait de ne plus avoir à le supporter, lui et son air hautain et fier. Rien que d'y penser me met les nerfs à vif.

Je soupire et ferme l'ordinateur, me résignant au fait que je ne parviendrai à rien ce soir, qu'aucune notions, aucun de ses chiffres réussiront à gagner mon intérêt ce soir. Je me lève et me dirige vers la cuisine et ouvre mon frigo pour prendre une bouteille d'eau, profitant pour scanner un peu le contenu, sentant la faim me gagner. J'ai beau savoir cuisiner, j'ai vraiment du mal à m'immerger dans cette culture à faire des dizaines de plats différents à chaque repas. Làbas un plat de patate et un bifsteak et le tour est joué, pas besoin de passer des heures en cuisine. Il faut dire aussi que mes parents ne m'ont pas du tout éduquer pour que je me retrouve à préparer à manger pour mon époux et mes enfants, bien au contraire, je suis censé être une femme active, ayant à sa disposition du personnel pour s'occuper de ce genre de tâches. Je finis par prendre une part de pizza de ce midi et de la réchauffer avant de m'affaler sur mon canapé, zappant de chaine en chaine sans vraiment trouver de programme captivant. Les mots de mon père résonnent encore, sortir, sortir, sortir. Je finis par éteindre la télé et me rendre dans ma chambre, décidé à obéir à ses ordres et par la même occasion, tromper mon ennui. Douche, coiffure, maquillage, robe, je suis enfin prête à partir, décidant de mettre mes à priori de côté de m'amuser un peu.

Il ne me faut pas énormément de temps pour arriver à cette boite de nuit, réputée pour être l'une des plus chics de la ville, et c'est là qu'on voit ceux qui ont les moyens, ceux qui sont connus, et ceux qui ont des contacts, l'endroit rêvé pour ma mission, si j'arrive à rentrer, car même si je suis plus ou moins connu à New York, ici ce n'est pas exactement le cas. Mais à croire que le sang bleu se ressent à des kilomètres, le videur me laisse entrer sans problème. Je scrute alors la salle, apercevant des types plus pompeux les uns que les autres, affichant leur dernières montres, commandant bouteilles de champagne sur bouteilles de champagne... J'ai toujours détesté ce genre de type. Je soupire une nouvelle fois et me faufile parmi les gens présent pour atteindre le bar et commandé un mojito. La soirée s'annonce longue...Très longue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 25
Année et Filière : Deuxième année en médecine
Secret(s) : Elle a volontairement causé la mort de son frère
Messages : 193
Etoiles : 1
Date d'inscription : 29/05/2014
Relations :
nahee - queen bees ▲vennly - guerre froide ▲ kihyun - partners in crime ▲ jihyun - hate you love you ▲ ai - disciple et pion




MessageSujet: Re: you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena Lun 27 Oct - 12:01




i feel like dancing tonight



À peine eut-elle posé le pied à l'intérieur de la discothèque qu'elle regrettait déjà sa venue, et seulement dix minutes plus tard, son regret se confirma. Déjà, à la base, Haena détestait les discothèques et toutes les soirées dans le genre, et si elle y allait c'était uniquement pour se moquer des gens, foutre la merde et se bourrer un peu la gueule. Aujourd'hui, elle était venue avec l'espoir qu'elle trouverait quelqu'un d'intéressant à tourmenter, mais elle ne connaissait personne ici, or, tous les gens que Haena ne connaît pas sont indignes de son temps. Après tout, la jeune fille ne fréquentait que la crème de la crème... ou du moins, les pauvres abrutis qui pourraient lui servir un jour d'une manière ou d'une autre. Par conséquent, tout le reste était en dessous de la moyenne et ne méritait pas son temps, même si c'était juste pour les emmerder.

Cependant, en ce moment, Haena s'ennuyait tellement qu'elle était prête à aller parler au premier crétin qu'elle croiserait. Il faut dire qu'elle avait énormément de fierté, mais l'ennui était une des seules choses qui la pousserait à l'abandonner. Finalement, Haena décida de quitter sa place au comptoir, son verre toujours à la main en espérant que l'alcool l'aiderait à tenir le coup ou, du moins, à devenir un peu moins exigeante vis-à-vis des gens qu'elle fréquentait. Tout en aspirant des gorgées du contenu de son verre, la jeune femme tentait de se frayer un passage au milieu de la foule, se retenant tout juste de jeter ces obstacles humains au sol façon rugbyman. C'est fou ce qu'ils avaient le don d'énerver Haena ! Bon, certes, pratiquement tout ce qui ne lui offrait ni argent ni pouvoir l'énervait mais quand même, c'était dans ce genre de situations qu'elle avait le plus de mal à se contrôler.

Se disant qu'elle aurait mieux fait de rester à la maison, quitte à finir par se défenestrer tellement elle se faisait chier, la jeune femme se réfugia au bar qui était de l'autre côté de la salle, se jetant dessus comme un naufragé sur un bout de terre. Elle recommanda un autre verre pour se remettre de l'expérience affreuse qu'était la traversée d'une masse bruyante, transpirante et qui gesticulait partout, avant de s'accouder encore une fois sur le comptoir pour prendre son aise en observant les autres. Il n'y avait rien d'intéressant, et elle se retourna vers le barista pour prendre un autre verre lorsqu'elle remarqua une jeune femme non loin d'elle. Un homme lui parlait d'un air assez insistant mais aussi désespéré et elle semblait complètement agacée par sa présence. Haena sourit ; c'était le moment pour elle d'agir. Eh oui, s'il y avait une chose qu'elle détestait plus que tout le reste, c'était les mecs désespérés qui collaient aux fesses des filles.

Se frayant encore une fois un passage à travers la foule, elle fit son chemin vers les deux et se planta pile derrière le type, lui tapotant l'épaule. « Excuse-moi de te déranger, mais ce serait sympa si tu pouvais te casser. Je ne pense pas que cette fille soit intéressée, ce qui ne m'étonne pas du tout vu ton allure, lança-t-elle fermement. Voyant qu'il s'apprêtait à lui répondre, elle ajouta : Ah et, tu ferais mieux de m'écouter. Tu ne voudrais pas avoir des problèmes, hm? » Elle haussa ses sourcils, se mettant à la lumière pour qu'il voie son visage. Il sembla la reconnaître et, admettant son influence, s'éclipsa tout de suite. Satisfaite, Haena sourit, avant de se retourner vers la jeune femme en soupirant.

« J'arrive pas à croire qu'il a osé t'adresser la parole, surtout qu'il avait l'air d'être... personne. »

Bah oui, pour Haena, quand on n'a aucun pouvoir ni influence, on ferme sa gueule et on laisse les grands tranquilles. Elle s'accouda sur le comptoir et offrit un autre sourire à la jeune femme. « Je m'appelle Haena. Ji Haena. D'ailleurs, je ne t'ai pas déjà croisée à Elite Korea ? » Question très utile : si elle répondait oui, c'est qu'elle était importante et que, par conséquent, elles pourraient critiquer les autres ensemble. Si c'était non ou qu'elle était une boursière, Haena pourrait passer la nuit à la tourmenter ; elle était gagnante dans les deux cas. Et puis, l'héritière avait traversé la foule dégueulasse une deuxième fois rien que pour l'accoster, alors elle ne comptait pas la lâcher de sitôt.

code by PANICK!ATTACK


(j'ai dit que Sora se faisait draguer par un lourd pour déclencher leur rencontre, j'espère que ça te dérange pas !)

_________________
Glory and gore go hand in hand. Tired little laughs, gold lie promises, we'll always win at this. I don't ever think about death, it's alright if you do, it's fine. We gladiate but I guess we're really fighting ourselves, roughing up our minds so we're ready when the kill time comes. Wide awake in bed, words in my brain, "Secretly you love this. Do you even wanna go free?" Let me in the ring, I'll show you what that big word means.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 25
Année et Filière : 2ème année de Management
Secret(s) : S’est faite surprendre au lit avec son petit ami, photographier et a subit un chantage
Messages : 38
Etoiles : 0
Date d'inscription : 20/10/2014
Relations : *



MessageSujet: Re: you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena Mer 29 Oct - 2:11



you’ve got the right to remain on the dance floor

Feat Haena




Je n'étais pas totalement étrangère à ce genre d'ambiance, j'avais eu l'occasion de fréquenter ce genre d'endroit quand j'étais encore à New York et aussi en Allemagne, bien que le ressenti, la culture, et les langues étaient différentes, l'attitude était quand même pareil. Des filles légèrement vêtues, des hommes aussi lourds les uns que les autres, et ce soir encore j'en faisais les frais. Un premier dont je déclina l'invitation à danser avec politesse avant de me replonger dans ma boisson. Mais à peine 5 minutes plus tard, un autre vint à la charge, me complimentant sur ma tenue, me demandant si on ne s'était pas croisé avant, le genre de phrase de dragueur de 5ème. N'étant pas sur mon territoire, je préférais l'ignorer, ne lui accordant pas plus d'importance. Jusqu'à ce qu'il décide de se rapprocher de moi et de me renifler. Mon poing se serra avec juste comme envie de briser mon verre sur son visage, entraînant ainsi des blessures avant de le faire manger le bar, mais mon projet ne se concrétisa pas quand une jeune femme s'approcha de nous, menaçant le jeune homme qui eu l'intelligence de ne pas répliquer avant de détaler comme un lapin. Bien que mon coeur continue à battre rapidement à cause des nerfs, j'en reste quand même bouche bée face à tout ça. Cette fille devait être connue et influente pour que mon harceleur décide de ne pas donner suite à ses avances. Après quelques semaines ici j'avais pu voir que les hommes de ce pays n'avaient aucune honte à crier sur des femmes même en public, alors si ce dernier n'en fit rien, c'était bien pour une raison. Devrais-je aussi me méfier d'elle ou pas ? Néanmoins je lui suis reconnaissante et le barman devrait l'être aussi car tout cela aurai pu mal finir.

-Merci... J'avais un peu de mal à m'en débarrasser.

Détail un peu inutile vu qu'elle avait bien dû le remarquer, sinon elle ne serait pas venu à me rescousse, acte que je trouve encore plus étonnant, surtout dans ce genre d'endroit. Les autres n'ont pas pour habitude de venir aider, sauf s'il s'agit d'une connaissance, et aux dernières nouvelles, nous ne sommes pas des connaissances, bien qu'en disant son nom, je tilte enfin. Certes je ne la connais pas personellement, mais j'ai quand même entendu parler d'elle à Elite, alors qu'on me prend encore pour une boursière et qu'on e m'adresse pas trop la parole, mais en soi ce n'est pas si grave car je n'ai encore reçu aucun mauvais traitement.

-Je m'appelle Im Sora...Et oui je suis aussi à Elite Korea, ça ne fait pas très longtemps que j'y suis donc je ne connais pas grand monde dans les environs, mais à en juger le comportement de ce débile, tu dois être bien connu par ici.

Inutile de rajouter que son nom fait trembler les pauvres étudiants qui craignent de croiser sa route de peur de se faire bouffer. Réaction que je trouve assez excessif. Enfin, je ne connais pas grand chose à cette culture, à leur hiérarchie, aux traitements imposés aux pauvres et faibles. Je sais juste que le bizutage fait partie de leur mode de vie, tout comme aux Etats-Unis. En restant dans mon coin, je devrais pouvoir m'en sortir. Je me tourne vers le barman et commande deux cocktails et fait signe d'en donner un à la jeune femme se trouvant à côté de moi.

-Je me doute bien que tu puisses t'offrir toi-même un verre, mais on m'a toujours appris à être reconnaissante à ceux qui nous aide et vu le lieu où on se trouve, c'est tout ce que je peux te proposer.

Je souris et boit un peu du mien. Trop de familiarité de ma part ? Oui sûrement, mais tant que je ne reçois aucune forme d'attaque je n'ai aucune raison de me montrer désagréable plus qu'il le faut.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 25
Année et Filière : Deuxième année en médecine
Secret(s) : Elle a volontairement causé la mort de son frère
Messages : 193
Etoiles : 1
Date d'inscription : 29/05/2014
Relations :
nahee - queen bees ▲vennly - guerre froide ▲ kihyun - partners in crime ▲ jihyun - hate you love you ▲ ai - disciple et pion




MessageSujet: Re: you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena Jeu 30 Oct - 12:55




i feel like dancing tonight



C’était l’occasion rêvée pour enfin faire quelque chose d’intéressant ! Même si Haena avait pitié pour la pauvre jeune femme qui était en train de se faire harceler par un mec pas franchement attirant, elle était contente que ce soit le cas car au moins, elle avait trouvé quelque chose à faire pour la soirée. Certes, elle ne connaissait pas du tout la victime du serial dragueur, mais c’était une bonne opportunité pour l’accoster et qu’elle soit une personne respectable ou une autre crétine dans cette marée de crétins Haena comptait en profiter pour lui parler. La jeune héritière traversa donc encore une fois l’océan d’abrutis en chaleur et fit son chemin vers le comptoir, où elle se planta derrière l’homme avant de lui tapoter l’épaule. Des menaces très subtilement déguisées et un regard traumatisant plus tard, il déguerpissait enfin, et Haena se félicitait intérieurement d’avoir toujours autant d’influence et d’autorité sur les gens. C’était quand même un sentiment très agréable.

« Merci... J'avais un peu de mal à m'en débarrasser. »

Haena ricana, s’installant au comptoir pour rejoindre la jeune femme. « J’ai remarqué. Je t’en prie, je n’ai pas pu m’empêcher d’intervenir en voyant ce gueux t’adresser la parole. » Haena avait tendance à tutoyer tout le monde, peut-être parce qu’elle se sentait supérieure à eux et les considérait comme moindres. Tout de suite, elle sauta au sujet principal, se présentant et en profitant pour demander à l’inconnue si elle allait à Elite Korea. « Je m'appelle Haena. Ji Haena. D'ailleurs, je ne t'ai pas déjà croisée à Elite Korea ? » C’était important pour Haena de connaître le statut de ses interlocuteurs. Elle devait savoir à qui elle avait à faire, pour se mettre en mode « je te lèche le cul » ou en mode « L’Oréal, vous ne valez rien » selon la situation.

« Je m'appelle Im Sora...Et oui je suis aussi à Elite Korea, ça ne fait pas très longtemps que j'y suis donc je ne connais pas grand monde dans les environs, mais à en juger le comportement de ce débile, tu dois être bien connu par ici.. »

Elle se concentra pendant un instant, tentant de se rappeler de cette personne. Im Sora… ah oui, ce prénom lui disait vaguement quelque chose. Etant la fausse petite-amie du fils du doyen, elle était au courant de pratiquement tout y compris des nouveaux étudiants, et son excellente mémoire ne l’empêchait pas de retenir quelques noms intéressants. « C’est vrai. Je suis l’héritière de l’hôpital central de Séoul, lança-t-elle le plus modestement qu’elle le pouvait –elle essayait de ne pas trop afficher son statut devant les rencontres intéressantes pour ne pas leu donner un sentiment d’infériorité, et toi, tu es celle qui vient de New York, non ? » Quand on vient des Etats-Unis c’est qu’on a un minimum d’importance, ainsi il était normal que Haena se souvienne d’elle. Sait-on jamais, elle pourrait lui être utile.

Recevant l’un des deux verres que la demoiselle avait commandés, Haena haussa les sourcils, acceptant néanmoins le cocktail et n’attendant pas de se faire prier pour en prendre une gorgée. « C’est le geste qui compte, puis je dois t’avouer que j’ai bien besoin de boire un coup pour supporter cette ambiance. L’ambiance était festive, certes, mais un peu trop au goût de Haena, qui était heureuse de ne plus avoir à la supporter toute seule. Tu es loin de chez toi, dis donc. Qu’est-ce que tu es venue faire en Corée, si ça ne te dérange pas que je demande ? » finit-elle par interroger avec curiosité. Il faut dire que les Etats-Unis, c’était le pays des opportunités –du moins, pour les riches comme eux- et Haena trouvait curieux de voir quelqu’un ce pays pour venir en Corée.

code by PANICK!ATTACK

_________________
Glory and gore go hand in hand. Tired little laughs, gold lie promises, we'll always win at this. I don't ever think about death, it's alright if you do, it's fine. We gladiate but I guess we're really fighting ourselves, roughing up our minds so we're ready when the kill time comes. Wide awake in bed, words in my brain, "Secretly you love this. Do you even wanna go free?" Let me in the ring, I'll show you what that big word means.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena

Revenir en haut Aller en bas
 

you’ve got the right to remain on the dance floor ✤ sora&haena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Such a precious toy, boy you’ll be my foil. [Luce & Jim]
» Baby Doc departure details remain murky
» 03. Boy, one day you'll remember me !
» « And i won't waist a minute without you » le 22/10 à 01h23
» You're in trouble here [Mission terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heirs & Secrets :: Séoul City :: Have Fun :: Discothèques-